UN PEU DE TOUT, du rire et du sérieux

peinture,dessin,gifs,voyage,actualité,philatélie,humour,photo.

  • Accueil
  • > Recherche : image anniversaire

1 avril 2016

LE RIRE !

Classé dans : LE RIRE . — claude alias legonepeint @ 3 h 00 min

 

 LE RIRE.

43nfa396[1]

 rire-intro-1[1]

12360422_640716616030728_6079391668835227742_n[1]

Mon petit mot.

Le rire soigne t’il vraiment?

Avec l’âge, on est bien obligé d’admettre que sans le rire il n’y a pas de vie possible. Nous sommes même capables de rire tout en pleurant, dans toutes les situations qu’elles soient tristes ou heureuses, le rire est un médicament à part entier. Etre entouré de personnes joyeuses, gaies, encourage dans les pires moments, toutes celles et ceux qui traversent des moments difficiles. Savoir faire rire en choisissant le bon instant, les bons mots, n’est pas  donné à tout le monde, c’est tout un art !

lesaviez-vous_rire-300x300[1]

Voir un spectacle avec son humoriste préféré et faire travailler ses zygomatiques est tout simplement divin! L’humour se distingue en plusieurs catégories, l’humour noir, où tout est permis, comme dénigrer la politique, la religion, les humains, les animaux sur tout et n’importe quoi, l’humour avec de la retenue, l’humour grossier, vulgaire, il y en a pour tout le monde dans notre pays, est-ce une bonne chose? pour ma part je dis un gros OUI car nous avons le choix, il est vrai que faire de l’humour sur la religion, par exemple, implique un risque dans notre société actuelle, et pose la question « peut-on rire de tout? »  

thI8CT83MV

OUI ! on peut rire de tout, à chacun son humour, mais celui-ci ne plaît pas forcément à tout le monde. L’humour le plus risqué reste sans contexte celui sur la religion, à voir les attentats de 2015 comme celui du 11  janvier  au journal « Charlie hebdo » on voit tout de suite que l’humour, pour certain, doit être trié, choisis, non blasphématoire, ceci n’est pas possible dans un monde libre comme en France, il en faut pour tout le monde, je n’adhère pas à un certain humour, donc je ne les écoute tout simplement pas.  On ne tue pas les gens qui n’ont pas le même humour que vous, même si cet humour vous blesse, on en discute, on en parle, on essaie de comprendre le point de vue de l’autre.

le-rire-qui-tue[1]

Pour une catégorie de personnes l’humour est basé sur le racisme quand il s’agit de la religion, personnellement je ne vois pas les choses sous cet angle, puisque tout le monde en prend plein son grade!  Je reconnais bien-sûr, que ce genre d’humour peut attirer un public haineux, parfois raciste, mais il reste tous les autres, celles et ceux qui prennent cet humour au second degré et qui ne sont là, que pour faire travailler  leurs zygomatiques, décompresser, ne plus penser au travail, aux notes à payer, à tout ce qui fait que la vie nous semble parfois si dure, contraignante, bref! aux petits soucis quotidiens! 

20070516.FIG000000059_6204_1[1]

Des enfants malades sont soignés à grands coups d’humour dans les hôpitaux, bien-sûr un humour adapté, avec beaucoup de couleurs, de  serpentins, confettis et autres artifices qui rappellent les anniversaires, un humour sain, sans haine, un humour guérisseur, un humour à nous faire pleurer, nous les adultes.

6f5363bd[1]

Alors pourquoi avoir besoin d’un humour dévastateur quand on vieillit?  pourquoi ne reste on pas avec notre cœur d’enfant? on rit quand un enfant s’émerveille en regardant un clown comme pour l’accompagner dans son innocence, peut-être  que notre cerveau nous ramène tout simplement au rire le plus merveilleux,  le plus élémentaire, celui de la saine ignorance, cette fameuse ignorance que l’on a quand on est enfant et que l’on abîme en devenant adulte sous le prétexte prétentieux de devenir soi-disant, instruit, intelligent, avec un savoir à toute épreuve! encore faudrait-il  transmettre avec brio toutes ses connaissances acquises, malheureusement ceci n’est pas encore à l’ordre du jour pour nous adulte qui ne basons notre rire uniquement sur ce que l’on a vécu. Cependant, une chose me rassure, il paraît que la vieillesse nous ramène à l’enfance, donc à l’origine du vrai rire, dommage ce tiret entre l’enfance et la vieillesse! 

thumb-le-rire-medecin---des-clowns-a-l-hopital-3724[1]

246-2-5000[1]

Caroline Simonds (docteur girafe)

René Philippe (René l’élégant)

 

1 novembre 2014

Ha ! la famille ! les amis(es)

Classé dans : FAMILLE ou amis(es) — claude alias legonepeint @ 3 h 13 min

Avertissement :

Attention certains textes personnels sont

protégés par un copyright  

or_02_La_famille[1]

 

……………………………………….

La famille et les amis(es) , ou devrais -je

 dire , les amis(es) et la famille ?

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Une famille est une communauté d’individus réunis par des liens de parenté existant dans toutes les sociétés humaines selon l’anthropologue Claude Lévi-Strauss . Elle est dotée d’un nom , d’un domicile , et crée entre ses membres une obligation de solidarité morale (qui peut se concrétiser par la réalisation d’une vendetta) et matérielle (notamment entre époux et parents enfants), censée les protéger et favoriser leur développement social, physique et affectif. Si cette notion est universelle, le nombre d’individus qu’elle inclut ou la solidarité accordée est variable, c’est même une des notions centrales dans la culture. Il en découle de grandes différences par exemple dans le droit, dans la transmission du patrimoine ou la religion.

comptoir-famille-logo[1]

 

th5AVAZ3IE

Une famille c’est quoi exactement ? une obligation à mourir pour elle à cause des liens de sang ? un amour forcé ? une tradition à s’aimer comme pour un mariage  »  pour le meilleur et pour le pire ! « , supporter parfois la trahison ? admettre tout ce que l’on n’admet pas chez les autres ? Faut voir ! personnellement je pense qu’avec le temps nous comprenons que la famille nous a été imposée, je parle de la famille la plus proche, frère, sœur, cousin, cousine, oncle, tante, beau-frère et belle-sœur, avec, quand même et heureusement,  de supers rapports avec certains(es) ! Il y a aussi nos propres enfants, qui, une fois l’adolescence passée oublient les jours de galères, mélangent amour et autorité, les jours d’angoisses passés à leurs côtés quand ils étaient malades, les fins de mois difficile, pour leur apporter un anniversaire, un noël, une fête à leur convenance! Je sais! eux, on les a voulus, mais ils font partie de nos angoisses au même titre que les autres . Heureusement, il y en a toujours au moins une (un) qui ne manque pas de tendresse! d’attention, d’égard, d’amour quoi !

img3[1]

Certains sont appelés à nous décevoir et d’autres à nous remplir de joie. Nous ne choisissons pas notre famille, mais étant élevés ensemble pendant des années, avec le devoir pour les plus âgés de veiller sur les plus jeunes, se créent indéniablement des liens indéfectibles. Pourtant, avec le temps, parfois, pour une raison ou une autre,  ses liens sont mis à mal  et bien souvent le retour à la réconciliation est très difficile. Une fois encore on s’aperçoit du travail que les anciens fournissent ( pas tous, malheureusement ) pour garder une bonne harmonie au sein de la famille, médiation, faire l’intermédiaire, leçons de morale ( même si certains(es) pensent à tort que vous êtes mal placé pour en donner, je pense surtout aux enfants! il faut parfois aussi un grand coup de gueule pour calmer un jeune loup et lui faire voir l’envie que l’on a de lui en coller une! s’avoir être hypocrite, mais de bonne manière, n’en favoriser aucun même si vous êtes sur de savoir qui a raison, cela attise la jalousie au sein de la fratrie!

Je sais, ce n’est pas facile et cela prend du temps! mais ça, les jeunes, nos enfants surtout, ne le savent pas, ou ils s’ent foutes. Le jour de notre mort est plus proche que celui de notre naissance, et eux s’engueulent, s’étripent, refusent même de nous voir parfois pour des raisons futiles, règlent leurs comptes avec des parents qui n’ont plus l’âge de le faire, usés, fatigués, malades pour certains, mais c’est tellement plus facile de faire des reproches aux anciens! on peut aussi les empêcher de voir leurs petits-enfants, c’est assez fréquent comme bouclier  dans les familles, et pour un peu que vous soyez en brouille avec d’autres membres de votre famille, ceux-ci  vont, pour les plus vils,  profiter de la situation pour enfoncer le clou au lieu de jouer l’intelligence, favoriser le rapprochement, s’occuper de leurs propres affaires, car si ce n’est que pour envenimer la situation, autant ne rien faire ! Comme je dis souvent, occupez vous de vos fesses!

1752485306[1]

Une chose est sur, avec mon père, quoi qu’il ai fait, je l’ai toujours respecté, jamais je ne lui ai manqué de respect, j’ai été à ses côtés jusqu’au bout, pas seulement la dernière année de sa vie. Si, justement à la fin de sa vie on se voyait moins, c’est uniquement parce qu’à la maison, comme il disait, « on mange trop bien chez vous, et ne pas boire un canon avec mon fils ça me fait ch…! «  mon père était un bon vivant et me répétait très souvent«  quand je serais mort, n’oublie pas de boire à ma santé, et il rajoutait, le week-end suffira !!! «  

Oui, bien sur qu’il me manque, tout comme ma mère partie bien trop tôt . 

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Interlude !

GIF à copier , pour vous amusez

Les têtes de toute votre famille ! les bons comme les mauvais, c’est le but quand on fait son arbre généalogique.

1[1]

 :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

OUI !!! Je sais! Beaucoup d’anciens hésitent à ramener le calme, la sérénité, après des disputes, et je les comprends, car cela comporte des risques, la peur des retombées, la crainte de l’emportement et de l’inexpérience de la jeunesse à laquelle nous avons nous-même été confronté! aux mauvaises paroles à notre encontre du genre  » vous n’êtes pas mon père  » ( phrase souvent prononcée par une pièce rapportée )  à cela je réponds  » ça se voit!  » je dis souvent au plus téméraire que j’ai eu son âge, mais que lui doit encore attendre avant d’avoir le mien, si il y arrive! ça s’appelle l’expérience . En ce qui me concerne, de l’expérience, j’en ai ! de la bonne et de la mauvaise et au fil du temps j’ai fait comme le vin, je me suis affiné, mais pour certain pas d’affinage du tout, ils ne vous ont pas vue depuis des années mais ils sont persuadés que vous n’avez pas changés! ils gardent l’image qu’ils se sont faites de vous il y a des années, bonne ou mauvaise.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

mort_dans_cercueil[1]

Les enterrements, ha! Parlons en des enterrements, avec le temps (Toujours lui ! ) je me suis très vite rendu compte du mépris, du voyeurisme malsain de certains(es) de ceux et celles qui ne sont là que pour voir à quoi ressemble cousins et cousines, tantes et oncles, les perdues de vue, ceux que l’on ne voie jamais, qui ne se sont pas inquiétés une seconde pour nous durant des décennies comme lorsque nous avons perdu maman, et bien, tous ses faux-cul sont réunis en ce jour de deuil. Bien sur, il y en a avec qui nous avons gardé de bonnes relations, car d’excellents souvenirs nous restent en mémoire, même si plus tard, c’est vrai, on ne s’est vue que deux fois l’an, voir moins! Dans une famille, il faut éviter les disputes, car ce sont les enfants qui trinquent! Et souvent pour un ou deux parasites, on met toute la famille en danger, et la plupart du temps, se sont eux qui en tirent les ficelles!

Pour mes cousins et cousines je n’ai que de merveilleux souvenirs, d’un côté comme de l’autre et si problème il y a eu ce n’est en rien de notre faute,  nos parents avaient des différents auxquels nous ne pouvions rien faire, ni intervenir, en tant qu’enfant, c’est en grandissant et justement aux enterrements que nous nous revoyons, c’est là tout le paradoxe de cette histoire! Mais attention, nous vieillissons à notre tour et c’est bientôt à nos propres enterrements que nous nous retrouverons.

 

10703577_708268925931784_1059749875027585571_n[1]

Pour les autres pas de problème ! Assis, debout ou coucher, un verre à la main, je serais tout ouïe . 

la_famille_on_la_choisi_pas[1]

 

C’est bien vrai! ça, vin diou !

Ha ! La famille ! Il y a de tout dans une famille, il y a l’indifférent, la mauvaise langue, l’amnésique aux services rendus, l’avare, qui fait aussi beaucoup de dégâts ! Celui qui ne dit jamais rien, mais qui n’en pense pas moins, le généreux, le protecteur, la grande gueule prête à tout pour tenir une promesse faite à ses parents, le bon, la brute et le truand, celle ou celui qui veut rendre service et qui ne fait que des conneries, et surtout l’abrutit(e) qui n’écoute qu’un son de cloche ! Celle (celui) aussi qui laisse des traces avec du courrier nauséabond et qui aime bien remuer la merde ! Alors oui, je pense qu’avec le temps, il est normal d’être découragé par moment, même par sa propre famille, mais il y aura toujours se petit quelque chose qui fait que la famille est indélébile ! Comme un tatouage que l’on veut effacer, un cauchemar, une idée fixe, il n’y a pas à faire ! La famille, même chiante, reste la famille. Pour en finir, toutes les familles ne se bouffent pas le pif ! sauf peut-être quand vient l’heure du partage, si petit soit il, l’après-mort des parents tant aimés, ceux qui arrivaient tant bien que mal à maintenir ce fameux équilibre si fragile. Les héritages font des ravages dans beaucoup de familles même dans les plus modestes, un courrier pas très flatteur qui aurait dû être jeté, pour quelques sous, pour de vieux meubles et autres reliques, un petit compte en banque, une vieille bagnole sans valeur, et PAF ! Tout cet équilibre est remis en cause après la mort des parents qui se sont usés jusqu’à leur dernier souffle pour que nos mains restent soudées.

thQW9AEKS2

Tout ça pour dire qu’une famille est quand même indispensable! c’est contradictoire, certes, mais c’est la triste vérité, j’ai bien dit triste, car même avec une famille en lambeaux, en guenille, déchirée, perdue de vue, fâchée, il reste malgré tout les souvenirs, c’est indélébile!  et quand la mort vient frapper l’un d’entre nous, qu’on le veuille ou non, la peine est énorme et les regrets aussi, même pour ceux et celles qui sont sur du contraire, si la haine a plusieurs visages, l’amour aussi en a plus d’un! dans la vie fâchée, dans la mort réconciliée. Il n’y a que l’humain pour être aussi con! Ha! mon dieu! qu’est-ce qu’on l’aime la famille, pour en dire autant de mal !!!

Pour finir je dirais seulement ceci, un ami fait partie de la famille, mais un membre de la famille peut il être considéré comme un ami?

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Et l’amitié dans tout ça ?

33xrfxls[1]

eb4k5bwz[1]

Le meilleur ami est, comme son nom l’indique, l’ami d’une personne avec qui elle a tissé des liens privilégiés qui surpassent les liens qui l’unissent aux autres personnes. On peut définir ces liens particulièrement forts entre les deux meilleurs amis par une relation supérieure à l’amitié. L’amitié en son état pur est inconditionnelle, c’est-à-dire que de vrais amis ne se jugent pas, et ne tiennent pas compte du temps qui passe . Ainsi l’amitié dépasse-t-elle les valeurs individuelles et temporelles, elle est un état d’esprit, un lien particulier qui unit les êtres.

vl6v7uwa[1]

Avez-vous déjà eu un ami ? Si oui, c’est la meilleure chose qu’il pouvait, vous arrivez ! Un ami remplace tout ! C’est le nounours de notre enfance, un confident, celui à qui on a confié notre tristesse un jour de pluie ou de soleil en pleurant sur son épaule, à qui l’on dit tout ce que l’on a écrit dans notre journal. Un ami, c’est une boîte aux lettres que personne, à part vous, ne peut ouvrir, un coffre-fort. Il sait rester muet pour ne pas vous nuire, que vous ayez tort ou raison. L’ami, le vrai, on lui confie notre vie, celle de nos enfants, nos angoisses, mais aussi nos joies, il n’y a pas de mots assez forts pour décrire une personne prête à se sacrifier pour vous, c’est la rareté même, le joyau de toute une vie, pas besoin d’argent, on n’achète pas l’amitié, elle ne se cherche même pas, elle vient à vous.

icpz28ui1.jpg

Mais pour avoir un ami et surtout pour le garder, il faut aussi donner de soi, être là quand il a besoin de vous, être toujours à l’écoute, savoir lui parler sans lui cacher certaines vérités qui font mal. Un ami n’est pas nécessairement aimé par vos proches , c’est souvent le cas d’ailleurs , car il prend beaucoup de places dans votre vie , l’image qu’il donne n’est pas toujours au goût des autres , car lui aussi a des défauts comme nous tous , et tout ceux qui nous entourent se charge bien de nous le rappeler !

gif-message-amitic3a9-84[1]

6nr3ycrx[1]

::::::::::::::::::::::::::::::::::

Un ami ne vous mène pas en bateau !

Gif Copain Bateau[1]

1 août 2014

joyeuse fête de la toussaint(novembre)

Classé dans : — claude alias legonepeint @ 3 h 00 min

11b7f37e[1]

27gkpzjx[1]

 250px-All-Saints[1]

 Fra Angelico, Les précurseurs du Christ avec les saints et les martyrs, 1423-1424

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 

 Avertissement :

Attention certains textes personnels sont

protégés par un copyright

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

gif

legonepeint.unblog.fr    livre d’or .

0ypq9y8w1

Prenez vos gifs, signez le livre d’or et surtout ne partez pas sans avoir choisi dans la liste de droite un sujet qui je suis sur vous conviendra, un sujet fait pour vous, je ne fait pas dans la langue de bois ! ça devrait vous plaire ! 

3041719549_1_7_LYlJs0Tt[1]3041719549_1_5_8HwMfFB3[1]

La Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle l’église catholique honore tous les saints, connus et inconnus. La Toussaint précède d’un jour la Commémoration des fidèles défunts, dont la solennité a été officiellement fixée au 2 novembre, deux siècles après la création de la Toussaint.

0akfb04g[1]

L’origine de la Toussaint est difficile à déterminer puisque cette célébration est apparue à des dates variées selon les lieux. Cette fête a longtemps eu lieu après les fêtes de Pâques ou suite à la Pentecôte. Au V ème siècle, elle est célébrée en Syrie le vendredi de Pâques À Rome, au V ème siècle également, une fête en l’honneur des saints et martyrs était déjà célébrée le dimanche après la Pentecôte .

2df4d7f5[1]

Après la transformation du panthéon de Rome en sanctuaire , le pape boniface IV le consacra, le 13 mai 610 sous le nom de l’église Sainte-Marie-et-des-martyrs. Boniface IV voulait ainsi faire mémoire de tous les martyrs chrétiens dont les corps étaient honorés dans ce sanctuaire. La fête de la Toussaint fut alors fêtée le 13 mai, date anniversaire de la dédicace de cette église consacrée aux martyrs.

3041719549_1_3_m8pV81Sp[1]

C’est peut-être à partir du VIII siècle qu’elle est fêtée le 1er novembre, lorsque le pape Grégoire III dédicace, en l’honneur de tous les saints, une chapelle de la basilique Saint-Pierre de Rome.

gif-toussaint-13[1]

Vers 837, le pape Grégoire IV ordonne que cette fête soit célébrée dans le monde entier. Pour certains, c’est à l’occasion de cette décision, prise en 835, que la fête de la Toussaint est fixée au 1er novembre . Sur le conseil de Grégoire IV, l’empereur Louis le pieux institua la fête de tous les saints sur tout le territoire de l’empire carolingien.

th4SDUXFYP

Cependant, du fait qu’en France, le 1er novembre, jour de la Toussaint, est un jour férié, l’usage est établi de commémorer les morts ce jour au lieu du 2 novembre, comme le témoigne la tradition multiséculaire de chandelles et bougies allumées dans les cimetières et, depuis le XIXème siècle le fleurissement, avec des chrysanthèmes, des tombes à la Toussaint (évènement particulièrement bien représenté dans le tableau La Toussaint du peintre Emile Friant ; ces deux gestes symbolisant la vie heureuse après la mort.

th[8]

Mon petit mot

Ha ! les ,chrysanthèmes, fleurs superbes mais que l’on a de plus en plus de mal à voir chez nous , à la maison , on ne peut voir cette plante que sur une tombe , pourtant des couleurs en veux tu en voilà ! représentative de la mort , depuis de longues années , témoignages de respect envers nos morts , aucune fleur ne la surpasse le 1 er novembre .

chrysanthemum-hortorum-540x405[1]

Pourtant chacune de ses couleurs parlent ;

Chrysanthème blanche

Le Chrysanthème blanche exprime la tristesse après une rupture.

Chrysanthème violette

Le chrysanthème violette exprime la tristesse à l’idée de perdre la personne que l’on aime.

Chrysanthème orange

Le Chrysanthème orange exprime le déclin ou la fin d’une histoire d’amour.

Chrysanthème rose

Le Chrysanthème rose est utilisé pour exprimer la fragilité de l’amour à la personne aimée. De plus, cette fleur symbole pour les mariages annonce la durabilité, longévité, et un mariage heureux. Pour les rêves, cela se complique, la couleur noire annonce la maladie d’un proche, la blanche un futur enterrement, un chrysanthème fané, tous les espoirs s’envolent. Cette fleur a donc sa place tous les jours que dieu fait, l’offrir n’est pas du tout de mauvais goût, au contraire ! Mais choisissez bien la couleur !

 

 

dyn00710[1]

Une chose est sur , personnellement , je n’attends surement pas ce jour-là pour avoir une pensée pour tous ceux et celles qui ne sont plus là et qui me manque pour me remémorer  les bons et mauvais moments passés ensembles . Je me rends souvent au cimetière pour une visite improvisée. On n’arrose pas les plantes une fois par an histoire d’accomplir un bon geste, se donner bonne conscience, les plantes, les tombes, ceux et celles qui sont dessous, n’attendent pas le premier novembre pour un bouquet de fleurs, un nettoyage symbolique de la tombe, un signe de croix souvent mal fait, mais encore et toujours de l’amour sincère, l’amour que l’on avait pour eux de leur vivant.

 

… pour mes parents .

 

signé: legonepeint 

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

222472100[1]

On cherche avant tout à se recueillir auprès de nos proches disparus. Pour montrer que l’on pense toujours à eux, la tradition veut que l’on vienne y déposer des fleurs.

Les familles en profitent pour entretenir les sépultures comme retirer les mauvaises herbes qui arrivent à pousser, nettoyer les débris causés par les diverses perturbations de l’année qui vient de s’écouler. C’est aussi le moment pour changer les différents ornements présents sur la tombe : vases funéraires, pots en mauvais état, urnes aux couleurs effacées, plaques funéraires renversées et retirer les feuilles venues se déposer sur la pierre tombale.

La Toussaint permet aussi de se remémorer les différents moments passés avec le défunt. Les souvenirs ressurgissent généralement en ce jour de commémoration des morts et en ce lieu où reposent nos aïeux.

thZYD7EHIQ

 

 

 

1 juillet 2014

joyeuse assomption(août)

Classé dans : — claude alias legonepeint @ 3 h 00 min

 ASSOMPTION

Ascension_of_the_virgin_Michel_Sittow[1]

L’assomption de la Vierge Marie peint par Michel Sittow vers 1500 .

…………………………………

La bête est partie solitaire pour mourir Et l’Homme s’accroche aux siens.. Il ne veut partir. La bête très calme s’est cachée pour mourir Et l’Homme tremble pour finir. La bête accepte de laisser à la terre ce qui est à la terre, Mais l’Homme refuse ce qu’il doit au cimetière. Nostalgie du Premier Adam, Crainte en la fin d’un temps. L’homme tremble d’en parler Ou il en parle pour trembler. Accepte donc de laisser en bas ce corps Fait d’un peu de terre, De cette terre première Que tu n’as pu transmuter Tu as pour cela l’Éternité.

Benoît LAFLÈCHE (XXe siècle), poète québécois.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 Avertissement :

Attention certains textes personnels sont

protégés par un copyright

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

051112_0726_lascension1[1]

L’Assomption de Marie : la Vierge Marie, Mère de Jésus, au terme de sa vie terrestre, est entrée directement dans la gloire du ciel, âme et corps, sans connaitre la mort et la corruption physique qui s’ensuit.

L’Assomption de Marie est pour l’Église catholique un dogme religieux, c’est-à-dire une vérité de foi, fruit de la méditation séculaire du peuple de Dieu sur le mystère du salut du monde obtenu par Jésus-Christ, en particulier sur la Maternité divine de Marie. On ne croit au dogme que parce qu’il va dans le sens de la foi chrétienne.

 ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

gifmon petit mot :

Pour ma part je fait la différence entre la religion et la politique , la religion a été écrite il y a bien longtemps , quant à la politique elle s’écrit tout les jours ! une différence de taille , la religion nous dicte notre conduite ,même athée il y a un petit brin de croyance , si ! si ! surtout en fin de vie ! mais comme pour les deux cas, il ne faut pas franchir la limite , celle de la folie , de la démence , croire à n’importe quoi , se laisser influencer par des personnes malhonnêtes qui profitent de votre crédulité .

23096946[1]

La religion est faite de miracles parfois , même la science de l’homme reconnait cela possible, pas de failles , pas d’explications cohérentes , pas de preuves du contraire . Par contre pour la politique il n’y a pas de miracles , beaucoup de failles , des preuves à gogo et des explications en veux tu en voilà . Religion et politique sont deux mondes complètement différents et c’est en vieillissant que je m’en suis aperçut , le chemin de la religion est tout tracé il suffit de ne pas s’en écarté c’est pour cette raison qu’il est dur et difficile de le suivre , car  nous ne sommes pas encore tous d’accord pour tendre l’autre joue !

gif

Le chemin de la politique, lui , change tout le temps ,chemin  tracé par l’homme et non par Dieu ,un chemin pour l’éternité pour l’un  ,un chemin pour l’éphémère pour l’autre  , la religion a fait battre des montagnes , alors qu’il suffisait de rester a sa place , pourtant ,certains sont encore au moyen-âge , imposer une religion n’a jamais été utile à l’homme , imposer sa politique n’on plus , on peut faire dire tout ce que l’on veux à un homme que l’on torture , jamais on ne lui prendra son âme, même en le tuant , il partira avec ses convictions , moi je sais que le moment venu c’est vers dieu que je me tournerais et non vers l’homme , je choisis le chemin de l’éternité car celui de l’éphémère , ma foi ! ne reste … qu’ éphémère .

Le 15 août , est aussi le jour de mon anniversaire .

la moto de mon gendre

signé: legonepeint .

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

71246788[1]

Revenons en à nos moutons , En 1637, le roi Louis XIII désirant un héritier consacre la France à la Vierge Marie et demande à ses sujets de faire tous les 15 août une procession dans chaque paroisse afin d’avoir un fils. Comme Louis XIV naît l’année suivante, la fête célébrée par le Vœu de Louis XIII prend une importance particulière en France .

En 1854 la proclamation du dogme de l’Immaculée conception entraîne de nombreuses pétitions à Rome pour que soit officiellement défini le dogme de l’Assomption. « De 1854 à 1945, huit millions de fidèles écriront en ce sens. Il faut y ajouter les pétitions de 1 332 évêques, de 83 000 prêtres, religieuses et religieux. Face à ces demandes répétées, Pie XII demande aux évêques du monde de se prononcer. 90 % des évêques y sont favorables. 10 % des évêques s’interrogent sur l’opportunité d’une telle déclaration »

1566

La vierge Marie ,que j’ai prise en photo dans un petit village d’Andalousie .

La Conception virginale (le fait que Jésus Christ ait été conçu et soit né alors que Marie était vierge) est acceptée par tous les chrétiens puisqu’elle est rapportée par les récits de l’enfance au début des évangiles selon Luc  et selon Matthieu , il n’en est pas de même de la virginité perpétuelle de marie (le fait que Marie soit restée vierge toute sa vie) qui est acceptée par les théologies catholique et orthodoxe mais refusée par la majorité des théologies protestantes. Cette croyance est ancienne, comme l’atteste le protévangile de Jacques, un texte non canonique du IIème siècle où il est indiqué que Marie, fille d’Anne et de Joachim, aurait été « consacrée au Seigneur » (c’est-à-dire resterait vierge) par un vœu de sa mère, puis aurait été confiée à Joseph avant la conception de Jésus et il épousa Marie la mère de Jésus Christ.

fourviere-avant[1]

Vieille photo de la Basilique de Fourvière .

Marie est néanmoins, comme chez les catholiques, le modèle de l’humanité à suivre et, à travers Jésus qui avant sa mort l’a confiée à son disciple, la mère de tous : alors que le péché originel a pour conséquence la mort et la tendance au péché, Marie resta toute sa vie pour les orthodoxes, comme chez les catholiques, sans jamais pécher, de sa naissance à son endormissement dans la mort. Les orthodoxes parlent de dormition et non de mort, pour la Mère de Dieu tandis que les catholiques évoquent son Assomption.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Notre vierge marie à nous Lyonnais , à Fourvière .

 ND-de-fourviere[1]

marie-fourvière[1]

Fourviere_3612-2[1]

11 décembre 2010

joyeux 8 décembre à lyon

Classé dans : — claude alias legonepeint @ 12 h 01 min

 thQZ357DZ7

Le 8 décembre !

c1yed2qq[1]

hanana-star-love-vip-blog-com-2662810803040710102524616[1]

Hello foreigner(foreign countries) more and more numerous and thanks to them for their comment, has all my friends welcome to Lyon.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

La Fête des lumières 2018 vous donne rendez-vous pour une nouvelle édition à Lyon du jeudi 6 décembre 2018 au dimanche 9 décembre 2018 ; programme de la Fête des lumières 2018;  En savoir plus sur : http://www.lyon-visite.info/fete-des-lumieres-lyon/

 

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Avertissement :

Attention certains textes personnels sont

protégés par un copyright

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Je mets une réponse (ou traduction) pour tous les commentaires mis sur mon blog. 

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 

 joyeux 8 décembre à Lyon

joyeux 8 décembre à lyon dans Sans commentaire lumi-4

L’hôtel dieu sur les quais du rhône

A Lyon, la Fête des Lumières s’empare de la
ville

 

Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitterpartagez

Depuis 150 ans ,la ville de lyon se met en 4 pour maintenant plus de 4 millions de visiteurs qui viennent des 4 coins du monde ,et pour 4 superbes soirées,spectacles nocturnes,projections murales sur les murs de nos monuments historiques,un ballet incessant de faiseaux lasers,des images sur les façades à couper le souffle ! et surtout on monte manger lyonnais à la croix-rousse,même canut avec de la chance.

Bon séjour à lyon

lumi-1 dans Sans commentaire

place des terreaux

Image de prévisualisation YouTube

Entre tradition populaire et innovation technologique, la Fête des Lumières est un événement majeur de Lyon !Cette fête gratuite et participative est ouverte à tous !Vivez un moment singulier plein de magie, de poésie, d’étonnement où la ville est réinventée par la lumière…Laissez-vous surprendre et charmer par quelque 60 scénographies lumières insolites nées de l’imagination de concepteurs du monde entier.Les créations les plus spectaculaires se trouvent en centre ville, tandis qu’à travers les différents quartiers, vous pouvez voir de nombreuses propositions plus intimistes et participatives…

2048101.jpg

La fontaine Bartholdi est le point d’orgue de la Fête des Lumières, place des Terreaux.  

lyon-1

Le métro est le meilleur moyen de transport pour les étrangers , même si vous vous faites marcher sur les pieds !!! gaffe aux racketeurs !

La marche à pieds reste pour nous , lyonnais , la solution idéale ! partir à pieds  revenir à pieds !

La Fête des lumières met en valeur l’exceptionnel patrimoine architectural de la ville, de ses fleuves et principaux monuments à travers de fantastiques scénographies utilisant la lumière, la vidéo, les créations sonores.

mon petit mot

Un conseil personnel ! prévoyez une bonne paire de chaussures , d’année en année de plus en plus de monde , pour parcourir 100 mètre il faut parfois plus d’une demi heure ! un truc de fou ! allez directement sur la place des terreaux , le plus beau spectacle est là bas . A voir après , les jacobins par la grande rue de la république très attractive , ensuite la place bellecour et si il vous reste de la force allez de suite à st jean , la cathédrale vaut le détour ! et vous serez au pied de Fourvière .

Si toutefois vous restez 2 ou 3 jours à Lyon , montez donc voir le petit comme il est grand ! c’est à dire  » la croix-rousse », mon fief , nous avons nos propres spectacles , une ambiance chaleureuse à chaque coin de rue , foi de canut !

cordolier

Place des cordelier

800pxfc3aatedeslumic3a8res2007002copie1.jpg

Place bellecour

L’éclairage pérenne, la vidéo, les arts plastiques, les créations sonores se mêlent pour faire découvrir de nouveaux visages de la ville.

lyon2

Vue d’un bateau mouche

Composez votre séjour selon vos goûts et désirs pour garantir sa pleine réussite  :c’est le moment de faire marcher les connaissances pour ce faire héberger mais surtout pour la visite ,quelqu’un qui connait bien lyon,sinon ,trouvez un hébergement bien situé pour profiter au mieux de vos soirées, et des idées visites et activités de loisirs pour occuper vos journées.
Choisissez : le Pack Only Light (avec hébergement) ou si vous préférez : des activités sans hébergement 

450pxcathstjean282291.jpg

Cathédrale st Jean

Histoire

Le vœu des Échevins

Des épidémies de peste se déclaraient périodiquement dans la ville (8 en 70 ans) et décimaient la population. Le 8 septembre 1643, le Prévost des marchands ainsi que ses échevins décidèrent de mettre la population sous la protection de Notre Dame de Fourvière. Ils offrirent durant l’office un cierge de sept livres et un écu d’or et promirent de renouveler cette cérémonie si la peste cessait. Vingt jours après, l’épidémie était terminée et Lyon ne connu plus jamais d’épisode de peste. Ce pèlerinage a toujours lieu le 8 septembre à fourvière.Le voeu des échevins a permis de doter l’ancienne chapelle d’un magnifique vitrail de lucien bégule en 1882.

Le vœu de 1870

Origines de la vénération à Marie

La ville de Lyon vénère la vierge Marie depuis le moyen âge et s’est mise sous sa protection en 1643, année où le sud de la France était touché par la peste : les échevins de Lyon, le prévôt des marchands et les notables firent alors vœu de rendre hommage chaque année à la Vierge si l’épidémie de peste cessait.

Depuis, un cortège solennel municipal se rend à la basilique notre-dame-de-fourvière depuis la Cathédrale Saint-Jean chaque 8 septembre (et non le 8 décembre) jour de consécration de la ville à la Vierge, pour lui offrir cierges et écus d’or : il s’agit du voeu des échevins Confusions régulières

1011270815198332311.gif1011270815198332311.gif1011270815198332311.gif1011270815198332311.gif1011270815198332311.gif

Premières illuminations du 8 décembre

En 1852, est inaugurée la statue de la Vierge Marie érigée sur la chapelle de la colline de fourvière. Réalisée par le sculpteur joseph-hugues fabish, elle a été proposée par quelques notables lyonnais et fervents catholiques puis acceptée par le cardinal de bonald en 1850. L’inauguration de la statue aurait dû avoir lieu le 8 septembre 1852, jour de la fête de la nativité de la Vierge et date anniversaire du vœu des échevins de 1643. Mais une crue de la saône aurait empêché qu’elle fût prête ce jour-là et que la cérémonie s’effectuât. L’archevêché, en accord avec la commission des laïcs, choisit alors de reporter l’inauguration à la date du 8 décembre.

Or, le 8 décembre est la date de la fête de l’immaculée conception de la Vierge, fête célébrée depuis le IXéme siècle, même si la proclamation du dogme ne date que de 1854. Les jours qui précèdent l’inauguration, tout est en place pour les festivités : la statue doit être illuminée par des feux de bengale, on prévoit des feux d’artifices depuis le haut de la colline et des fanares vont jouer dans les rues. Les notables catholiques lyonnais proposent d’illuminer les façades de leurs maisons comme cela se fait traditionnellement pour les grands évènements (entrées royales, victoires militaires…).

8 millions de lumignons vendus sur la région de Lyon !

220pxlumignons1.jpg

lumignons

Mais voilà que, le 8 décembre au matin, un violent orage s’abat sur Lyon. Le maître des cérémonies décide aussitôt de tout annuler et de reporter les réjouissances nocturnes au dimanche suivant. Puis, finalement, le ciel se dégage et la population lyonnaise qui avait tant attendu cette cérémonie, d’un geste spontané, illumine ses fenêtres, descend dans les rues et quelques feux de bengale allumés à la hâte éclairent la statue et la chapelle de Notre-Dame-de-Fourvière (la basilique n’existe pas encore). Les Lyonnais chantent des cantiques et crient « Vive Marie ! » jusque tard dans la nuit.

logo20luci20blanc1-300x108

Lyon  a créé LUCI, un réseau international, qui rassemble pour l’instant, 64 villes  sur les 4 continents.

800pxlyonfetedelumiere1.jpg

Lyon , première ville des lumières ( illuminations dues à une tradition d’origine religieuse)  ci dessous ,photo prise de la colline de fourvière .

fgp5670_vuegenerale20111-150x150

…………………

place des jacobins

Place des jacobins .

………………………………….

Cette  fête lyonnaise coute par habitant 11 euros par an .

800pxlyonbynight1.jpg

3 décembre 2010

joyeux anniversaire

Classé dans : — claude alias legonepeint @ 10 h 34 min

chanson joyeux

anniversaire.fr/

Un clic sur le lien du haut pour choisir votre prénom, si vous le désirez.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

5421622b[1]

51166[1]

3203250945_1_14_auww1Erd[1]

slide_24[1]

1110280103391396668967583[1]

Good visit to my foreign

friends who are

more and more numero

us, you have all

the gratitude of a gone of Lyon

bh69p8f2[1]

joyeux anniversaire dans Sans commentaire 581145_341196349299959_1396933305_n1HOU ! HOU !!!

gif

legonepeint.unblog.fr   livre d’or (book d’or)

 0ypq9y8w1

Prenez vos gifs, signez le livre d’or et surtout ne partez pas sans avoir choisi dans la liste de droite un sujet qui je suis sur vous conviendra, un sujet fait pour vous, je ne fait pas dans la langue de bois ! ça devrait vous plaire ! 

……………………………..

Do not forget your signature on the visitors’ book, thank you.

v5cntbls[1]

Petit texte trouvé sur le site “ La magie des fractales ”

|

“Artistes de tous pays, de toutes les couleurs,

communiquez votre passion à votre entourage et au plus grand nombre.

N’ayez pas honte de ce que vous faites

et, quel que soit le niveau technique de vos réalisations,

sachez que vous toucherez toujours quelqu’un.

Faites circuler l’art sous toutes ses formes

et vous participerez activement à la construction d’un nouveau Monde de gens Eveillés.

Utilisons internet pour développer une toile lumineuse autour de notre planète”.

 

mdg-0245-8954--3-[1]

 

3372-951 dans Sans commentaire

 

 Anniversaire pluvieux, anniversaire heureux .

:::::::::::::::::::::::::::::::::

 

Si le copier-coller ne fonctionne pas, servez-vous de « enregistrer sous »

 

 

la moto de mon gendre

 

Je mets une réponse (ou traduction) pour tous les commentaires mis sur mon blog.

……………………………………

An answer to all the comments will be made, thank you.

2f01b509[1]

82f0d9d4[1]

dvg73q6w1[1]

gif gif gif gif

gif

gif gif gif gif gif gif gif cloche cloche2

gif

 

gif gif gif

gif

anniversaireeb1351.gif

Restons français , JOYEUX ANNIVERSAIRE .

dq6i91101

1916050551_61

1012050811442879972526071.gif

L’origine de Happy Birthday to You remonte à la moitié du XIXe siècle, lorsque les deux sœurs Patty et Mildred J. Hill commencèrent à chanter Good Morning To All (Bonjour à tous) dans leur classe d’enfants du kentucky. Elles publièrent leur chanson en 1893 dans leur livre de chant Song Stories for the Kindergarten. Cependant, de nombreuses personnes estiment que les sœurs Hill ont vraisemblablement copié la mélodie et l’idée des paroles sur d’autres chansons de l’époque.Les chansons similaires antérieures incluent notamment Happy Greetings to All de Horace Waters, Good Night to You All, également de 1858, A Happy New Year to All, de 1875 et A Happy Greeting to All de 1885.Les paroles et la musique de Good Morning to All sont désormais dans le domaine public.

06f78a771.gif

bcy6po8y.gif

anniversaire.gif

 

bonannif04.gif

0803110607341815698.jpg

anniversaire10.gif

En 1935, Happy Birthday to You passait sous la protection du droit d’auteur en tant que travail commandé par The Summy Company, aux noms de Preston Ware Orem. Une nouvelle entreprise, Birch Tree Group Limited, fut formée pour mettre en pratique la protection des droits sur la chanson Happy Birthday to You. Elle a été vendue à time warner. L’entreprise maintient fermement que la chanson Happy Birthday to You ne peut pas être chantée publiquement sans avoir à payer une redevance. Cela comprend l’usage dans un film, à la télévision, à la radio, dans un lieu public, ou dans un groupe où une part significative de l’audience ne fait pas partie du cercle familial de ceux chantant.

 

anniversaire.gif

bonannif04.gif

 

bcy6po8y.gif

10.gif

 

13.gif

0801110727262033866.gif

De nombreuses personnes remettent en question la validité de la protection par le droit d’auteur, étant donné que la mélodie et les paroles ont très probablement été empruntées de chansons populaires de l’époque, et que les paroles ont été improvisées par un groupe d’enfants de cinq ou six ans qui n’ont jamais reçu aucun dédommagement.La chanson devrait dans tous les cas passer dans le domaine public en 2030.

0801110727562033868.gif

0801110735292033899.gif

 

0801130112572050595.gif

0802270725552457967.gif

0801150837592070331.gif

 

gif18.gif

171.gif

Une carte d’anniversaire est une carte postale envoyée pour un anniversaire.

Cette tradition remonte à l’origine de la création la carte postale.

L’objectif d’une carte d’anniversaire est de transmettre ses vœux à l’occasion de l’anniversaire d’un ami, d’un membre de la famille ou encore d’un collègue de travail. Mais encore, on peut envoyer une carte d’anniversaire pour une autre occasion que l’anniversaire d’une personne. En effet, sachant qu’on fête l’anniversaire d’une crémaillere ou d’un mariage, les cartes anniversaire peuvent servir en des occasions de manière subjective.

wxjmkaqr1.gif

2fdf08a5fa1.gif

4f2f29e9291.gif

28df7bbc1a1.gif

anniv781.gif

69a683ce971.gif

Origine des traditions occidentales pour les anniversaires de naissances

                  0e908ffa411.gif

  • « Les diverses coutumes que l’on observe aujourd’hui lors des anniversaires de naissance ont une longue histoire. Leurs origines sont liées à la magie et à la religion.
  • Les pratiques en usage dans les temps anciens, qui consistaient à adresser des félicitations, à offrir des cadeaux et à fêter l’événement  des bougies allumées venant couronner le tout  étaient censées protéger des démons celui qui célébrait son anniversaire ; on assurait ainsi sa sécurité pour l’année à venir. Jusqu’au IVe siècle, le christianisme a rejeté la célébration des anniversaires, les considérant comme une coutume païenne. »

20fete661.gif

0801110726202033860.gif

La bougie …  

220px-Candlebirthday[1]         250px-Bougies_-_basilique_de_Fourviere[1]            

 constitue toujours une source de lumière de dépannage, mais ses utilisations ordinaires ne sont plus de l’ordre de l’utilitaire.Pendant longtemps, les bougies ont servi à mesurer le temps. Elles auraient été inventées par Alfred le grand au IX siècle afin de fixer les heures de ses prières nocturnes. Ces bougies étaient graduées; en brûlant, la cire restante indiquait le temps écoulé.Elle symbolise ainsi les années écoulées sur les gâteaux d’anniversaire. Cet usage est issu d’anciennes croyances liées au feu et à la lumière. Dans la Rome antique, il semble que l’anniversaire du pater familias était célébré de cette manière. Le fait de souffler des bougies le jour de son anniversaire proviendrait d’une tradition qui, à l’origine, permettait aux personnes les plus âgées de montrer que malgré les années elles étaient encore aptes à cet exercice (et donc en suffisamment bonne santé). Aujourd’hui, les bougies d’anniversaire empruntent diverses formes, répondent à des goûts divers et on les souffle simplement dans l’espoir de voir se réaliser un souhait

 

3ezke4v51.gif

dvg73q6w1.gif

anivacheisis081.gif

  • Dans la plupart des pays anglo-saxons, mais également dans de nombreux autres pays, il est d’usage de chanter la chanson traditionnelle « JOYEUX ANNIVERSAIRE » (Happy Birthday to You) à la personne fêtant son anniversaire. Cette chanson est traduite en de nombreuses langues, comme par exemple joyeux anniversaire en France et bonne fête au Québec.
  • Ce moment de la fête coïncide habituellement avec la présentation du gâteau d’anniversaire. Alternativement, on peut aussi chanter en France la chanson bon anniversaire nos voeux les plus sincères.
  • joyeuxanniversaire2781.gif

anniv411.gif

anniv41.gif

21.gif

 

19.gif

 

anniv11.jpg

  • Le gâteau d’anniversaire est traditionnellement un gâteau richement décoré, notamment de bougies dont le nombre, la disposition ou la forme représentent l’âge de la personne (en particulier lorsque le nombre de bougies nécessaires pour figurer cet âge est trop important). Pour rendre l’effet plus spectaculaire, on présente souvent ce gâteau, les bougies allumées, après avoir réduit la luminosité de la pièce. La personne dont c’est l’anniversaire peut ménager un silence durant lequel il peut formuler intérieurement un souhait, puis éteint les bougies en les soufflant. La tradition veut que si toutes les bougies sont éteintes en une fois, le vœu s’accomplira. Une autre superstition associée aux vœux d’anniversaire est que si la personne révèle son vœu, celui-ci ne pourra s’accomplir. Il est très courant que ce soit la personne fêtée qui découpe la première part du gâteau, sauf dans le cas des jeunes enfants.
  • g2ca6fks1.gif
  • Un jour d’anniversaire est souvent considéré comme un jour particulier pour une personne, qui reçoit généralement des attentions spéciales de ses parents et amis. C’est particulièrement vrai pour les enfants, qui attendent avec impatience leur propre anniversaire. A contrario, beaucoup d’adultes détestent se souvenir qu’ils vieillissent continuellement. En plus des fêtes, les gens reçoivent souvent des cadeaux lors de leur anniversaire.

annivero371.gif

18.gif

 

annivero201.gif

 

anniversaire051.gif

17.gif

anniversaire11.gif

anniversaire00271.gif

Astrologie .

De nombreux systèmes astrologiques existent dans le monde, qui déterminent le signe astrologique d’une personne d’après sa date d’anniversaire et éventuellement l’heure et le lieu de naissance. Ils tentent d’en déduire son caractère, ses affinités, voire de prédire son destin.

anniversaire00891.gif

15.gif

 

clown1.gif

anniversaire1.jpgdyn006original340136gif26223977f3fe162e8ee117bdb1c65c683cfeedb1.gif

dyn006original446428gif26223974a3890dbe519103d1cc9381a08f61a611.gif

Si l’anniversaire concerne un événement ou une personne de notoriété, l’anniversaire pourra être assorti d’une cérémonie particulière, la commémoration, et des actions ou objets de mémoire produits à cette occasion monument artistique, plantation d’arbre, médaille seront dits commémoratifs.

L’anniversaire ne s’adresse pas forcément à la naissance mais à tout événement : la nomination à une fonction, le décès pour une personne, la survenance pour une bataille, un armistice, une catastrophe, une déclaration.

 

14f3facf1.gif

9 septembre 2010

_bonjour,je me prénome…

Classé dans : — claude alias legonepeint @ 11 h 17 min

 c88baea0[1]

Chez

claude71.gif

camargue 2013 poney tête d'or(11)

bh69p8f2[1]

Hello foreigner(foreign countries) more and more numerous and thanks to them for their comment, has all my friends welcome to Lyon.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Avertissement :

Attention certains textes personnels sont

protégés par un copyright

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Je mets une réponse (ou traduction) pour tous les commentaires mis sur mon blog. 

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

090417103153737015[1]

th[6]                    Alias

 

                   0909191114391760544840981.gif

petitefeeanimd1.gifClic sur le livre pour signer.livredor1.gif

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

  Bienvenue chez moi. parlons de suite du balcon et de sa vue magnifique !  

_bonjour,je me prénome...  dans Sans commentaire anniv-idrisbalcontravail-hélène-001-24-300x225

De tout dans sur ce balcon ! même une vigne,raisin rouge.

parc-oiseaux-2012-003-150x112 dans Sans commentaire parc-oiseaux-2012-002-150x112parc-oiseaux-2012-001-150x112

 

fraise,thym,laurier,menthe,mure,romarin,origan,rosier un peu de tout dans 2 mètres carré

Fraise,thym,laurier,menthe,mure,romarin,origan,rosier,un peu de tout dans 2 mètres carré.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Quelques photos pour vous faire découvrir mon univers , je suis arrivé dans cet immeuble en 1956 , et j’ai déménagé 2 fois seulement d’un étage à un autre . Je suis le plus jeune des plus vieux locataires à être encore en place ! certains voisins avaient alors 25 ,30 ans quand ils m’ont vu pour la première fois il y a 60 ans bientôt et beaucoup ne sont plus là . Pour ma part je suis né le 15 août 1953 à l’hôtel dieu de Lyon , je suis résident à la croix-rousse depuis toujours et canut de part ma mère et mon père, a peu près 4 à 5 générations et conscient d’être le dernier. J’ai 2 filles, et une belle-fille ,j’ai aussi 7 petits-enfants, bien sur, et cela va de soi, tous très beau(belle), 4 garçons et 3 filles . J’ai aussi 3 sœurs et un frangin .

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

012.jpg

Vue en été , quand les baies sont ouvertes .

011.jpg

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Vue en hivers …

0042.jpg

002.jpg

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Voilà ce que je vois de mon huitième étage , les monts du lyonnais à l’ouest .

P1040050

 

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Le mont-blanc à l’est.

Vue du mont-blanc de mon balcon(croix-rousse)en principe,aussi net,ce qui est rare,annonce de mauvais temps!

Le mont-blanc vue de lyon(croix-rousse)de mon balcon,rare de le voir aussi net,en principe annonce de mauvais temps !

Et Fourvière au sud ,d’ou je regarde toutes les  années le feu d’artifice.

en-vrac-2012-002-150x150028-150x1500392-150x150

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

P1040045

La verrière ou l’été toutes les baies sont ouvertes et ou enfin , après un hiver rude, le soleil nous apporte tous ses bien-fait !

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

0041.jpg

Mais que vois je ! une table sans vin !

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

P1040046

La pièce principale, avec le chat un peu surpris d’être pris en photo !

P1040048

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Chez nous tout est prétexte pour faire la fête ! une bonne table peu faire oublier les mauvais moments , et en famille , même si de temps en temps il y a des disputes , ses quelques heures sont bénéfiques à tout le monde !!!

         60anschris21.jpg

Anniversaires …

60anschris3.jpg

Fêtes traditionnelles ou pas …

idris99.jpg

Repas de famille , chez les uns chez les autres .

005.jpg

Ou tout simplement l’envie de cuisiner .

009.jpg

Comme ici , ou je me suis éclaté à faire des sushis et autres makis !

1002883.jpg

Chez nous les enfants sont éduqués très tôt au plaisirs de la table , comme ici a un anniversaire chez ma fille Sandrine et son mari fred .

002.jpg

Tout simplement , boire un coup , chez nous , à la croix-rousse .

2945

Manger une bonne glace .

014.jpg

Même mon chat , a été élevé dans la pure tradition lyonnaise .

unejourneenfamilleciel028.jpg

Et cela fini devant l’objectif d’un appareil photos , histoire de mémoriser encore un grand moment !

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

019.jpg

Voilà le fameux endroit ou je m’éclate à vous envoyer des nouvelles par l’intermédiaire d’un blog.fr.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Et pour finir, mon petit coin de paradis d’ou sortent toutes mes peintures ( ma chambre ) quand je ne suis pas dehors !

vacancesste1701.jpg

018.jpg

 » LA FAMILLE !!! « 

bloggif_542fa84d4eca5

bloggif_53995eb9d038f

untitled2.bmp

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Heu  … je pense que c’est moi , là !… je retourne à mes peintures ,bon blog à vous tous .

anniverssairepapa025.jpg

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

  

0909191114391760544841031.gif

 ALIAS

0909191114391760544841011.gif

10 juin 2010

joyeux 14 juillet

Classé dans : — claude alias legonepeint @ 10 h 50 min

 bon 14 juillet les gones et fenottes

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

BON , N’oubliez pas , une marseillaise , ça se chante TRES FORT !

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

7350540e[1]

35b78d3f[1]

 

joyeux 14 juillet feuart51

drapeau-larland[1]

mod_article4311321_21664922171417351051

mon petit mot

::::::::::::::::::::::::::

Ne fais pas comme les joueurs de

 foot,ouvre grand la bouche pour

 chanter cette marseillaise et soit

 fier de ce pays qui s’appelle France

JE SAIS! ça fait ringard pour certains, mais pour moi qui touche une retraite minimum après plus de 40 ans de bons et loyaux services le dos courbé au-dessus d’un établi, de voir tous ses merd… en culotte courte se foutre de la marseillaise en gagnant des millions d’euros, j’ai souvent envie de leur vomir dessus! je n’y peux rien ,cela me rend malade, j’aime pourtant le foot, mais là, franchement, trop c’est trop, qu’ils fassent leur 8h en usine, avec un bleu bien épais. Et les parents dans tout ça?  où est passé leur boîte à claques quand leur progéniture n’était qu’un gosse? c’est vrai, lui dire maintenant de bien ce tenir, pas bien possible, il est capable de leur couper les vivres! ha! la crapule! Car pour la plupart si la France n’avait pas été là pour leur donner un coup de pouce, que dis-je! un coup de chance, il serait peut-être  en prison , clodo, dealer pour le pire, ouvrier, commerçant, pour le meilleur, alors même si les paroles ne vous plaisent pas, on s’en fout!!! c’est l’hymne de votre pays, j’ai bien dit VOTRE PAYS! alors, ouvrez-moi bien grand ce qui vous sert de bouche, et pour une fois ne gueulez pas pour rien, CHANTEZ !  humour0071.gifEn attendant, prenez ses quelques baffes! 

 signé: legonepeint .

  372275161  drapo11 Bref! après cet élan de patriotisme voici de quoi faire le plein de gifs si cela vous chante (sans jeux de mots) et quelques explications sur notre 14 juillet, à nous, Français

  283688631 feux0171.giffeux0171.giffeux0171.giffeux0171.giffeux0171.giffeux0171.giffeux0171.gif numriser0037.jpg

 

Dans ma collection de timbres, le bicentenaire de la révolution.

artifice151.gifartifice151.gifartifice151.gif

 

 

 

 

 

La Révolution française est la période de l’histoire de france comprise entre la convocation des états généraux en 1789 et le coup d’état du 18 brumaire (9-10 novembre 1799) de napoléon bonaparte . C’est un moment fondamental de l’histoire de France, marquant la fin de l’ancien régime , et le passage à une monarchie constitutionnelle puis à la première république . Elle a mis fin à la royauté , à la socièté d’ordres et aux privilèges . Avec la déclaration de l’homme et du citoyen , elle proclama l’égalité des citoyens devant la loi , les libertés fondamentales et la souveraineté de la nation , apte à se gouverner au travers des représentants élus .

 

stormingbastille1.jpg bang1.gif

En juillet 1789 , il n’y avait dans la prison que sept prisonniers dont quatre faussaires  , ainsi que deux fous dangereux et un  » délinquant sexuel  » enfermés à la demande de leur famille (ce dernier , vraisemblablement le célèbre , le marquis de sade , bien qu’il fût transféré le 2 juillet 1789 à Charenton) . La bastille représentait aux yeux de tous l’arbitraire royal .

 

063df2311

En attendant d’être démolie , elle était gardée par quatre-vingts invalides et trente-cinq suisses . Une nombreuse troupe marche sur la Bastille : le gouverneur , le marquis bernard-rené jordan de launay , veut résister mais, à la demande de médiateurs venus de l’Hôtel de Ville où siège un comité permanent , organe de l’insurrection bourgeoise , il rédige à la hâte un papier par lequel il accepte la reddition de la forteresse en échange de la promesse qu’il ne sera fait aucun mal à la garnison . Il laisse la foule pénétrer dans la première cour .

 

prisedelabastille1.jpg

Puis il se serait ravisé et aurait fait tirer à la mitraille : il y a des morts . Des gardes françaises mutinées amènent alors des canons pris aux Invalides : le gouverneur cède et abaisse les ponts-levis . Il est cinq heures de l’après-midi . Les vainqueurs de la bastille se dirigent alors vers l’Hôtel de Ville avec leurs prisonniers . En chemin , de Launay est roué de coups , massacré à coups de sabre , décapité au couteau par l’aide-cuisinier Desnot , et sa tête mise au bout d’une pique.

 

f7b3df3d1

Arrivés à l’hôtel de ville , les émeutiers accusent le prévôt des marchands (fonction comparable à celle de maire) jacques de flesselles de trahison. Il est lui aussi assassiné , puis sa tête est promenée au bout d’une pique , avec celle de de Launay.

 

800pxcharlesthc3a9veninlaprisedelabastille1.jpg 0000fe101.gif0000fe111.giffeux0171.gif0000fe131.gif0000fe101.gif

 

Le roi, qui ne connaît pas encore officiellement les faits qu’on lui reproche , explique qu’il n’a agi que pour le bien de la France , mais il ignore encore la découverte de l’armoire de fer et de ses papiers compromettants ; pris au dépourvu , il se défend mal et nie même l’évidence . Cependant , dans ce procès les fautes du roi , même prouvées , comptent peu devant l’utilisation politique de la sanction  , alors même que Marat a arraché à l’Assemblée « que la mort du tyran » soit votée par appel nominal à haute voix : c’est un grand avantage pour les partisans de la mort car les députés vont devoir voter sous les yeux et sous la pression des tribunes.

 

481pxlouisxvi1.jpg

Louis XVI-peinture de joseph Duplessis

14-juillet1

0907131105531760540633241

 

Ainsi le régicide va devenir une preuve de la sincérité républicaine . Le 15 janvier , à l’issue des débats , le roi est reconnu coupable à une écrasante majorité , 693 voix contre 28 , et le 17 janvier il est condamné à mort par une majorité plus étroite , 387 voix contre 334 . Philippe l’Égalité , duc d’Orléans et cousin du roi va lui aussi voter la mort , marquant le point de départ de la lutte entre orléanistes et légitimistes qui prendra place le siècle suivant . Le sursis et l’appel au peuple demandés par les Girondins sont repoussés . louis XVI est guillotiné le 21 janvier 1793 place de la révolution.

 

443px14juillet17901.jpg

Almanach pour 1791-14 juillet 1790

Son exécution fait une impression profonde dans la population française et frappe de stupeur les souverains d’europe : mais le supplice de Louis XVI est aussi un défi à l’Europe monarchique . La déclaration de guerre à l’angleterre , entraîne la formation de la première coalition .

 

3wtebhld1

kibrille211.gif

La fête nationale française ou Quatorze Juillet est la fête nationale de la  france , qui a lieu chaque 14 juillet depuis 1880. Voulue par lafayette, elle commémore la fête de la fédération en 1790. Le fait étant de marquer notamment la fin de la monarchie absolue ainsi que le premier anniversaire de la prise de la bastille. C’est un jour férié.

 

42s1cqas1   feu021.gif feudartifice1.jpg

Fourvière à LYON

750pxparisfireworks14july20051.jpg

 PARIS

409pxkirschbluetenfesthamburg1.png

Hambourg

feuartificegallery1.jpg 2677844923ffe8677bc51.jpg

Metz

headerbis81.jpg

Lyon

kibrille181.gif

    Photos prisent sur le net

      101.jpg 11.jpg 81.jpg img1g2.jpg img5g2.jpg 0cca5cc11

24 mai 2010

les fleurs (photos)

Classé dans : Les fleurs(photos) — claude alias legonepeint @ 9 h 09 min

1101040800017732671.gif1001280521599469601.gif

 

Qui n’a pas dessiné ou colorié des fleurs dans son enfance ? autant de couleurs sur un seul pétale , jusqu’à 4 ou 5 , me laissent encore ébloui par tant de variètés . les fleurs ont un langage différent selon la volonté des humains . des roses ,

depapa0491.jpg

chrysanthèmes , violettes , muguets , tulipes , avec épines ou sans , courte ou longue tige , aux arômes subtils ou agressifs et jalonnent aussi chaque évènement de notre vie, heureux ou malheureux(les  naissances y compris celui du printemps, les anniversaires, les fêtes ,les fiançailles, les mariages et hélas les funérailles et sont autant de facteurs contribuant à retracer sur une toile toutes ces images de la vie .

          numriser0003.jpg         depapa0251.jpg

les photos sont prises au parc de la tête d’or , aux étangs des dombes (à la pêche),dans le beaujolais , de mon balcon , pendant mes vacances , bref ! dans la nature . et comme pour les oiseaux , le résultat en peinture sur la page d’accueil , rubrique , peinture classique ou moderne .

 

 

0909191114381760544840951.gif

                               vous souhaite la bienvenue sur son blog .

        2nx6vq101.gif

pluiedeptalesss1.gif

007.jpg

Voici trois images de la monnaie du pape sur trois fonds différent

008.jpg

009.jpg

008.jpg

007.jpg

anniverssairepapa56ans003.jpg

pluiedeptalesss1.gif

anniverssairepapa56ans004.jpg

anniverssairepapa56ans005.jpg

anniverssairepapa56ans006.jpg

vari004.jpg

vari005.jpg

vari006.jpg

vari008.jpg

vari007.jpg

vari009.jpg

vari010.jpg

pluiedeptalesss1.gif

vari0111.jpg

vari012.jpg

001.jpg

002.jpg

003.jpg

004.jpg

005.jpg

006.jpg

007.jpg

030.jpg

pluiedeptalesss1.gif

 

0141.jpg013.jpg

148.jpg

149.jpg

150.jpg

152.jpg

153.jpg

154.jpg

155.jpg

pluiedeptalesss1.gif

176.jpg

177.jpg

205.jpg

206.jpg

006.jpg

007.jpg

0042.jpg

5fhkd31.jpg       

0012.jpg

pluiedeptalesss1.gif

0031.jpg

002.jpg

0041.jpg

0054.jpg

0074.jpg

0064.jpg

0083.jpg

0094.jpg

pluiedeptalesss1.gif                      

0103.jpg

0111.jpg

0123.jpg 

0093.jpg

0102.jpg

0141.jpg

pluiedeptalesss1.gif

015.jpg

016.jpg

017.jpg

018.jpg

0191.jpg

fleurs9.jpg

004.jpg

0053.jpg

0062.jpg

pluiedeptalesss1.gif

0072.jpg

0082.jpg

0201.jpg

0211.jpg

0221.jpg

pluiedeptalesss1.gif

0232.jpg

0242.jpg

0281.jpg

0063.jpg

0073.jpg

0092.jpg

011.jpg

pluiedeptalesss1.gif

0122.jpg

0131.jpg

                                                                                                                            muguet1.jpg

                 

                  rosestremieres1.jpg

                

                 galeriemembrearbrepommierpommiernainenfleur1.jpg

                 019.jpg

                 0202.jpg

                 0212.jpg

                 0233.jpg

                 0243.jpg

pluiedeptalesss1.gif

                 0261.jpg

                 027.jpg                  numriser0002.jpg

                 numriser0003.jpg

                 dscn0050015.jpg

                 depapa0491.jpg

                 depapa036.jpg

                 depapa042.jpg

                                                 depapa0581.jpg

                 depapa0251.jpg

pluiedeptalesss1.gif

                 depapa0271.jpg

                 depapa0341.jpg

                 depapa0411.jpg

                 depapa0611.jpg

                 fleurs10.jpg

                 fleurs11.jpg

                 fleurs12.jpg

                 fleurs13.jpg

                 fleurs14.jpg

pluiedeptalesss1.gif                   

                 autresfleursfrance134747247512296281.jpg

                 rosestremieresmontaurouxfrance139085801510849701.jpg

                 coquelicots1.jpg

                 1381702.jpg

                                            lilas1.jpg

                 fleursdeschamps1.jpg

                     pruniers21.jpg       

                                                

                                                              bonheurmuguetmini1.gif

                                                  

les photos sont prises au parc de la tête d’or , aux étangs des dombes (à la pêche),dans le beaujolais , de mon balcon , pendant mes vacances , bref ! dans la nature . et comme pour les oiseaux , le résultat en peinture sur la page d’accueil , rubrique , peinture classique ou moderne .

 

0909191114381760544840941.gif

                                      

pluiedeptalesss1.gif                     numriser0002.jpg

20 mai 2010

actualité,histoire de la retraite.

Classé dans : actualité retraite — claude alias legonepeint @ 9 h 32 min

Image de prévisualisation YouTube

blog1.gif

historique de la retraite .
contribution à une connaissance historique et sociale de la retraite dans notre Pays.
Depuis les choses ont changées,pas toujours en bien, c’est vrai,il ne s’agit ici que de l’historique de la retraite .
033.jpg
LA RETRAITE Ce document ne prétend pas à l’exhaustivité dans la chronologie de la mise en application des différents régimes de retraite. Il se veut beaucoup plus simplement une contribution à une connaissance historique et sociale de la retraite dans notre Pays. La France de l’ancien régime est essentiellement une France rurale, faite de petites exploitations étroitement liées à une vie collective au niveau du village. Le paysan accablé de charges de toutes sortes vit dans un état de peur et d’insécurité permanente. Dans ce contexte, la situation du vieillard dépend de sa fortune. S’il est noble n’ayant jamais travaillé de sa vie, l’âge ne changera rien à sa condition. S’il est roturier (commerçant, bourgeois, gros fermier,) il demeurera à la tête de son patrimoine     013.jpgjusqu’à sa mort. Enfin s’il est pauvre, le travail restera son lot jusqu’à ce qu’il s’épuise à la tâche. Dans ces conditions la notion de retraite au sens où nous l’entendons aujourd’hui, temps de repos légitime après une vie de travail n’existe pas encore. Elle est en quelque sorte à conquérir. C’est au XVII ème siècle que Colbert crée : Établissement National des Invalides de la Marine L’ENIM. C’est la première structure administrative, toujours en fonction aujourd’hui, et qui prévoit une prise en charge pour les marins qui soit pour de raisons d’incapacité physiques ou d’âge ne sont plus aptes à naviguer. A travers la réalisation de cet organisme, la démarche royale est double : sous la promesse d’une pension à un âge donné on enrôle des jeunes gens qui vont permettre à la flotte royale d’aller à la conquête de nouvelles terres. Beaucoup ne reviendront pas d’où un risque financier limité, et la pension qui sera versée à ceux qui auront rempli leur contrat, les empêchera de retourner pirater en mer faute de moyens de subsistance. A noter également que les agents chargés de prélèvements de l’impôt les fameux Fermiers généraux  honnis au moment de la révolution avaient constitué une caisse de retraite en 1768.A travers le siècle des Lumières, la montée en puissance de la bourgeoisie, les progrès des sciences apparaissent. Il se développe une évolution de pensée dans laquelle l’homme se découvre capable de maîtriser les évènements de son existence. Il convient également de relever à cette époque les premières études démographiques qui font apparaître une réduction de l’importance des familles et une légère augmentation de l’espérance de vie.

0033.jpg

 Une lente évolution conduit du moral au légal et du religieux au laïc. Au fil des siècles la dimension religieuse qui a prédominé à travers la notion de charité va s’atténuer au profit de celle du social puis du droit.Dans la société de l’ancien régime, l’oisiveté était la marque de l’homme bien né. Le travail vécu comme un avilissement et une fatalité. A partir de la seconde moitié du 17ème siècle l’avènement d’une classe bourgeoise active, dynamique, entreprenante donne progressivement une autre signification au travail. C’est par le travail que l’individu devient un citoyen et accède au droit à l’assistance s’il est dans l’impossibilité de travailler. La notion de solidarité fondement de la société contemporaine émerge et ira en se développant.La déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen du 24juin 1793 en jette les fondements à travers son article 26. « Les secours publics sont une dette sacrée, la société doit la subsistance aux citoyens malheureux soit en leur procurant du travail soit en assurant les moyens d’exister à ceux qui sont hors d’état de travailler ».Le 19ème siècle est marqué par le développement industriel et financier du pays. Création de grandes entreprises, de grandes banques, développement du capitalisme. Parallèlement le monde du travail mis dans l’impossibilité de s’organiser, par le maintien de la loi Le Chapelier qui supprimait les corporations et le droit d’organisation, est confronté à une exploitation généralisée, bas salaires, travail des femmes, des enfants, qui engendre une paupérisation et une dégradation aggravée de l’état sanitaire de la population et de son espérance de vie.

0052.jpg

Dans ce contexte de difficultés, le mouvement ouvrier tente de s’organiser, de lutter et d’imposer des droits sociaux. C’est aussi l’émergence des grands courants socio-révolutionnaires.Jusqu’en 1884, date de reconnaissance du droit à l’organisation syndicale des travailleurs, le mouvement Mutualiste va constituer le creuset de l’action revendicative. Parallèlement des systèmes d’épargne, de prévoyance, de retraite, se mettent en place au niveau des entreprises.En 1853 les divers fonds de pension des fonctionnaires sont remplacés par un droit de chaque fonctionnaire inscrit « au grand livre de la dette publique » et financé par le budget courant de l’Etat. Un droit à pension est ouvert à 60 ans après 30 ans de service sur la base de 1/60ème par année de service.Dans de grandes entreprises des systèmes de retraite sont crées, retraite des cheminots en 1894 qui sera suivie par une loi d’unification des régimes de retraite des grands réseaux en 1909. A la même période, la loi du 29 juin 1894 sur les ouvriers mineurs rend leur affiliation obligatoire à une caisse de retraite. Création en 1895 de la caisse de retraite des employés du Métropolitain parisien.

 0908250734427644221.jpg

 Les employés des industries électriques et gazières seront couverts par un régime propre mis en place 1909 et élargi en 1938.En 1895 au Congrès de Limoges les différentes organisations syndicales fédérées se regroupent et constituent La Confédération générale du travail. (C.G.T.). Il n’est pas inintéressant de noter que les 3 revendications de base sont alors : 
- La journée de huit heures.
- L’augmentation des salaires.
- et la retraite à 60 ans. 
Le premier Congrès de la Fédération Nationale des Moyens de Transports (CGT) en 1902, consacre une partie de ses travaux à cet épineux problème de la retraite, prenant très clairement position pour le système de répartition . A partir de là, la notion d’un droit à la retraite se développe dans le monde du travail. Le débat ouvert conduit à l’examen puis à l’adoption par le Parlement le 5 avril 1910 de la première loi de généralisation dite loi sur les retraites ouvrières et paysannes ROP.Dès son adoption ce texte qui propose la retraite à 65 ans pour 30 années de cotisations (l’âge sera abaissé à 60 ans pour les métiers les plus pénibles en 1912) se heurte a une forte opposition de la C.G.T qui considère le montant insuffisant et aléatoire à partir d’un âge d’attribution jugé trop tardif et parle de la « retraite pour les morts ».
Pour étayer ce constat Paul Lafargue, responsable politique socialiste déclare « J’ai cité dans mes articles de l’Humanité un rapport de 1901 qui indique qu’en 1896, il ne restait que 7% des salariés âgés de 60ans. J’en ai cité un autre de Bertillon qui montre qu’à 65 ans il ne reste en France que 7% de la population et à Paris 4% ».

 

08012305112021288331.gif 

La « mise en carte » à travers l’adhésion au système rend le monde ouvrier méfiant, et la modicité de la retraite promise, notamment par rapport à celle acquise par les cheminots ou les mineurs à travers leurs régimes spéciaux n’incite guère les salariés à sacrifier le présent déjà difficile pour un avenir très hypothétique.Par ailleurs le monde paysan qui représente la majorité de la population reste très méfiant à l’égard de cette nouvelle loi .Cette situation conduira plus tard le législateur à créer une structure sociale propre pour le monde agricole. Enfin la gestion du système fondé sur l’épargne individuelle est encore embryonnaire. Elle est extrêmement lourde et compliquée. La latitude laissée aux employeurs en matière de prélèvement, et de reversement des cotisations aux différentes caisses chargées d’en assurer le service et la gestion en aggravent encore les difficultés. Ainsi malgré les encouragements de certains leaders politiques parmi lesquels Jean Jaurès qui font confiance à ce système et incitent les travailleurs à y adhérer, la loi de 1910 ne sera pratiquement pas appliquée.Au lendemain du premier conflit mondial alors que se développe une inflation dont les retraités et les petits épargnants sont les premières victimes et qui conduira à la crise économique des années trente, le système a montré ses limites.
Seulement 3,5 millions de retraités sur 11 millions de retraités potentiels touchent au maximum 7% de leur ancien salaire. Paradoxalement se maintient un courant de développement de la retraite en particulier à travers la création de régimes spéciaux. 
Loi du 22 juillet 1922 créant la caisse autonome mutuelle de retraite des transports secondaires CAMR.
Loi du 14 avril 1924 instaurant un régime unique de retraite en faveur des fonctionnaires civils et militaires.
A partir de 1922 se poursuivra un débat parlementaire qui va conduire au vote des lois des 5 Avril 1928 et 30 Avril 1930 sur les Assurances sociales.

 

080204054404224713611.gif 

Les caractéristiques essentielles en sont : Assurance obligatoire minimum pour tous les salariés qui ont un revenu inférieur à 18.000 francs par an, c’est la notion de plafond d’assujettissement. Financement assuré par des cotisations proportionnelles aux salaires, répartition 50/50% entre le salarié et l’employeur.Risque retraite géré dans des caisses de capitalisation distinctes des caisses maladies gérées en répartition. Versements capitalisés à un compte individuel d’assurance 30 ans de versements donnant droit à 40% du salaire annuel moyen depuis l’âge de 16 ans. Droit à retraite ouvert à 60 ans. Libre choix de la Caisse par l’assuré.Création d’une Caisse départementale assurant le service des prestations de ceux qui n’ont choisi aucune caisse. Ainsi pour la première fois est posé le principe que les assurances sociales sont des assurances au sens technique, c’est-à-dire un système de couverture reposant sur des données de statistiques sociales. Ce système est globalisé et rendu obligatoire.L’application de ce dispositif se heurte à de multiples difficultés, d’abord en matière de gestion à travers le nombre de salariés concernés 5 millions. Le nombre de caisses est considérable jusqu’à 730 dont 180 gérées par la mutualité.
Ensuite au niveau du prélèvement des employeurs indélicats conservent par-devers eux les cotisations des salariés. Par ailleurs le patronat qui gère seul les allocations familiales dans un esprit de paternalisme et de fidélisation à l’entreprise n’entend pas pour de multiples raisons s’investir dans ce nouveau système.
L’Etat qui a besoin d’argent convoite les réserves des assurances sociales. Il finira par investir 75% de celles-ci dans un plan contre le chômage. L’inflation et la guerre engloutiront le reliquat. Du côté des salariés une certaine crainte s’exprime. La CGT considère que le prélèvement salarial aggrave les difficultés des salariés et revendique le financement à la seule charge de l’employeur. Enfin un régime d’assurance sociale pour l’agriculture est promulgué le 30 Avril 1928.Postérieurement la création par le Front populaire d’un cadre légal permet la signature d’accords de branches couvrant pour les catégories exclues des assurances sociales les mêmes risques pris en compte par ces dernières. C’est le début du paritarisme avec en 1937 un accord intervenu entre l’Union des industries Métallurgiques et Minières UIMM et la Fédération nationale des syndicats d’ingénieurs qui institue un régime de retraite et de prévoyance pour les ingénieurs et assimilés « Non assujettis à la loi sur les assurances sociales ». D’autres accords interviennent dans le secteur de la chimie, de l’aéronautique, des travaux publics. En 1945 plus de 200.000 salariés seront couverts par des régimes « reconnus d’équivalence » aux assurances sociales.

 

07120206142017295551.gif 

En 1941 en pleine guerre et occupation le pays est dans un marasme économique profond. Les fonds des assurances sociales prélevés pour d’autres usages ont disparus, la misère des retraités est terrible, le gouvernement est contraint de prendre une mesure à leur égard. Ce sera la création de l’Allocation aux vieux travailleurs salariés. AVTS (14 mars 1941) attribuée sous condition de ressources. Parallèlement le gouvernement remplace la capitalisation par la répartition dans le financement du système.

La Sécurité sociale

Aux premières heures de la libération en 1945 le gouvernement provisoire met en place les fondements d’un système de Sécurité sociale décidé par le Conseil national de la résistance (C.N.R.). Ambroise CROIZAT, Ministre communiste et responsable de la fédération C.G.T. de la métallurgie en sera un des principaux artisans.

L’ordonnance du 4 octobre 1945 institue un régime de Sécurité sociale garantissant tous les citoyens de la naissance à la mort. Tous les employeurs et salariés sont tenus de cotiser dans la limite d’un plafond de 140.000 francs par an.

L’ordonnance du 19 octobre 1945 officialise le régime de retraite par répartition pour le généraliser à l’ensemble de la population. La loi du 22 mai 1946 qui promulguait cet objectif sera votée à l’unanimité par l’Assemblée Nationale mais jamais appliquée.

La précarité économique du pays, l’hostilité des non salariés commerçants, artisans, etc. celle du monde agricole et surtout celle du patronat à un système de protection sociale dont ils ne relèvent que l’obligation de cotisation sans mesurer en retour le caractère social et économique feront avorter le projet d’universalité. Conjointement les réticences des régimes spéciaux et des cadres à voir leur régime intégré dans un fonds commun conduiront en finalité le législateur à prendre en compte ces différentes réactions .

Le Gouvernement reprend sa copie pour définir les conditions d’extensions de la Sécurité sociale aux professions non salariées et aboutit à la loi du 17 janvier 1948 complétée par la loi du 10 juillet 1952 qui instaure 4 grands groupes de non salariés : 
Les artisans.
Les commerçants et industriels.
Les professions libérales. 
Les professions agricoles.

Ces mêmes catégories vont dans les années suivantes s’organiser et mettre en place leur propre structure. Les commerçants avec l’Organisation nationale de l’industrie et du commerce O.R.G.A.N.I.C en 1948.

Les artisans avec la Caisse Nationale Autonome d’assurance vieillesse des artisans- C.A.N.C.A.V.A. également en 1948. Et les agriculteurs avec la Mutualité Sociale Agricole M.S.A. en 1952. La période de l’immédiate après guerre va conduire à la promulgation d’un certain nombre de lois destinées à ancrer la sécurité sociale dans la vie quotidienne des français notamment à travers la fixation de règles et de grands principes de fonctionnement. Celui-ci étant assuré par un organisme commun la Caisse nationale de Sécurité Sociale.
Elle recouvre la famille, la maladie, les accidents du travail et l’assurance vieillesse. Pierre Laroque un des concepteurs de la Sécurité sociale en sera le premier directeur.
En matière d’évolution des ressources des retraités il convient de retenir la loi du 23 août 1948, destinée à garantir le pouvoir d’achat des pensions notamment par un mécanisme d’indexation de celles-ci sur les salaires. Cette loi comportera également un élément important puisque dans l’esprit de l’ordonnance du 2 février 1945 elle va ouvrir un droit à une pension de réversion.

 

i3230030463173961.gif

 

Les Conseils d’administration sont gérés par les représentants élus des salariés et des employeurs. Les administrateurs salariés sont majoritaires. Sans entrer dans le détail de la mise en place du système, il convient de souligner le rôle important de la C.G.T. et de ses militants qui assument d’importantes responsabilités à tous les niveaux de l’organisme. 

En effet au-delà de l’opposition du patronat et des non salariés à la mise en place de la Sécurité Sociale, il convient également de relever le refus, dans un premier temps, de la Mutualité qui craint de perdre la gestion de ses caisses, et celui de la C.F.T.C de siéger dans les conseils d’administration d’un organisme qu’elle craint de voir étatisé et dans lesquels elle s’estime insuffisamment représentée.

Dans le prolongement de la réglementation des assurances sociales, et confronté à une économie totalement exsangue le gouvernement maintien le droit à la retraite à 60 ans pour 30 ans de cotisations. Mais il ne peut aller dans l’immédiat au-delà de 20% du salaire des 10 dernières années d’activité et à 40% à 65 ans en matière de pension. Conjointement à la demande de la C.G.T. Ambroise Croizat met en place une commission tripartite (salariés, employeurs, experts, techniciens) chargée de définir les conditions de Pénibilité pouvant conduire à un avancement de l’âge de la retraite pour des emplois déterminés.

Notons encore pour ce qui concerne l’assurance vieillesse la convention du 14 mars 1947 qui intègre les cadres et les salariés exclus des assurances sociales dans la Sécurité sociale et crée dans le même temps l’Association générale des institutions de retraites de cadres (AGIRC) chargée de fédérer ces différents organismes. Le financement de ces retraites étant assuré par des cotisations salariés-employeur prélevées sur la partie de la rémunération supérieure au plafond de la sécurité sociale.

Par ailleurs les caisses AGIRC comportent dans leur réglementation une action sociale importante et une prévoyance collective. Ces organismes sont gérés de manière paritaire par des administrateurs élus et fonctionnent sur le principe du point. comme élément de calcul des droits a pension au lieu du trimestre en application à la Sécurité sociale.

 

i2909031241346561.gif

 

A noter également dans la même période 1945 que les multiples régimes de collectivités locales sont regroupés dans une Caisse nationale des agents des collectivités locales – La C.N.R.A.C.L. – et que les transports parisiens – R.A.T.P.- créent également leur régime propre en 1948 en intégrant les acquis du régime créé antérieurement pour le Métropolitain parisien. 

L’immédiat après-guerre voit s’opérer une gigantesque dévalorisation de l’épargne accumulée. Les rentes n’étant pas indexées, leur pouvoir d’achat devient dérisoire. Parallèlement l’inflation avoisine 50% par an entre 1945 et 1951. Cent francs débuts 1945 ne représentent plus fin 1951 que 10 francs en pouvoir d’achat. Cette faillite de la capitalisation dont les conséquences seront particulièrement difficiles pour les personnes âgées et les retraités sera compensée, en partie par les régimes par répartition. Elle marquera profondément les esprits. 

C’est dans ce contexte qu’interviennent deux décisions qui marqueront de manière durable la structuration du système de retraite de notre pays. 

La loi du 11 février 1950 qui crée le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), mais également les Conventions collectives et ouvre à l’intérieur de celles-ci la possibilité de création de retraites complémentaires par branche d’industrie ou par profession, à l’image de la retraite des cadres.

Ainsi que les Lois des 27 mars et 30 Juin 1956 promulguées par le gouvernement de Front Républicain qui instaure le Fonds National de Solidarité (F.N.S) versé sous conditions de ressources, et financé par différents impôts dont le plus célèbres était la vignette auto.
Le produit de L’AVTS ou d’une retraite avec le FNS donne Le Minimum vieillesse.

Pour exprimer la modicité des retraites à cette époque il faut avoir à l’esprit que 60% des retraités du régime général étaient éligibles au F.N.S. au moment de sa mise en place. Aujourd’hui ils sont aux environs de 5 %. Depuis 2008 l’Allocation Solidarité aux personnes Âgées ASPA a remplacé le FNS.

En janvier 1962 Pierre Laroque publie au nom de la Commission d’étude des problèmes du vieillissement qu’il a présidé un rapport qui va conduire à l’émergence et au développement de tout ce qui concerne aujourd’hui le service aux personnes âgées. 

Au niveau du régime général, les ordonnances de réformes de la Sécurité Sociale du 21 Aout 1967 conduisent entre autre à l’éclatement du système et à la création de trois Caisses Nationales dont la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Travailleurs Salariés (C.N.A.V.T.S.). Les élections des administrateurs sont supprimées et le paritarisme est instauré dans la composition des conseils des Conseils d’administration.

 

i29090313822847611.gif

 

Le 10 janvier 1966 la CGT et la CFDT élaborent une plate-forme revendicative commune sur les principaux besoins socio-économiques.
Tout au long des années qui vont suivre, des journées d’action nationales (notamment contre les ordonnances de réforme de la Sécurité sociale) et de multiples débrayages dans les entreprises vont constituer les ferments mobilisateurs qui conduiront au grand mouvement de mai 1968 ou plus de 10 millions de travailleurs seront dans la rue.

• La retraite est au cœur des mots d’ordre qui mobilisent le monde du travail en ces temps : Droit à la retraite à 60 ans
Revalorisation conséquente des pensions travail.

Ces exigences se fondent sur deux points essentiels :
D’une part, la modicité des pensions servies révolte les retraités qui se considèrent discriminés dans un pays en plein développement économique ;
D’autre part, une inadaptation législative fait que nombre de travailleurs entrés au travail dès leur 14e année, ont atteint voire largement dépassés les 30 années exigées, en 1930 puis en 1945, à 60 ans pour une retraite à taux plein. Ils ont, de ce fait, le sentiment de cotiser pour rien sans pouvoir s’ouvrir des droits supplémentaires qui viendraient compléter une pension insuffisante.

Les négociations de mai 68 et notamment le constat de Grenelle, ne répondront pas à l’attente des travailleurs sur cette revendication.
Au lendemain de cette rencontre, la commission administrative de la CGT réunie le 27 mai en fait le constat : «…il reste que le gouvernement et le CNPF n’ont pas accepté de prendre en considération des revendications essentielles présentées par la CGT et particulièrement une augmentation générale des salaires plus substantielle, l’échelle mobile, l’abaissement de l’âge de la retraite… ».

Pendant les années qui suivront ce grand moment, l’action sur les retraites va s’intensifier notamment par la décision de la C.G.T.de créer une Union Confédérale des Retraités .U.C.R .CGT . Celle-ci est constituée en Mai 1969. 
Le Président en est Léon Mauvais secrétaire confédéral, le secrétaire général Jean Briquet de la fédération de la construction. Gustave Allyn secrétaire général de l’Union Fédérale des Retraités des Transports participe très rapidement au bureau de l’UCR.
Puis une nouvelle compagne commune CGT-CFDT, qui souligne que de tous les pays du marché commun, la France est celui qui consacre la plus faible part de son revenu aux retraités » parvient à aboutir à des résultats à la hauteur des attentes.
En effet, au cours de la décennie qui va s’écouler entre 1972 et 1983, 24 lois, de multiples décrets et circulaires vont conduire à un bouleversement important au niveau de l’ensemble des régimes. 

 

08010805444020151401.gif

 

C’est d’abord loi du 29décembre 1971, dite loi Boulin, du nom du ministre des affaires sociales de l’époque, qui va ouvrir le champ des réformes en ce qui concerne le régime général, elle porte la durée de cotisation pour une retraite à taux plein de 30 à 37,5 années de cotisation.

Elle élargit le taux de la pension de 40 à 50% du salaire annuel moyen sur les 10 meilleures années d’activité.
Elle ouvre droit à 2 années de validation par enfant élevé pour les mères de famille.
A ce sujet il faut souligner ici le résultat de la pression syndicale qui a conduit le législateur à admettre que si pour beaucoup de salariés hommes les 37,5 années de cotisation étaient atteints à 60 ans, il en était autrement pour les mères de famille qui dans leur grande majorité avaient cotisé quelques années avant leur mariage, puis s’étaient arrêtées pour élever leurs enfants et avaient de ce fait beaucoup de difficultés pour justifier de 37,5
années de cotisations et percevoir à une retraite à taux plein à leur 60ème anniversaire.
Les pensionnées bénéficient d’une revalorisation exceptionnelle au titre « d’avant loi ».
Le principe d’une double revalorisation annuelle est mis en place 
Un autre texte législatif assouplit les conditions de reconnaissance de mise en retraite « au titre de l’inaptitude ».
La bataille pour la retraite à 60 ans se poursuit avec ténacité et des acquis viennent conforter la lutte pour la réalisation de cet objectif, telle la loi du 21 novembre 1973 qui ouvre ce droit aux anciens combattants de la guerre 1939-1945

Celle du 31 décembre 1975 l’étend en direction des travailleurs manuels. Celle du 12 Juillet 1977 aux mères de famille de 3 enfants.
Les lois des 17 juillet 1978 et du 17 juillet 1980 ouvrent le droit à la pension de réversion à tous les divorcés non remariés, et suppriment la durée de mariage exigée dès lors qu’un enfant au moins est issu du mariage.
A noter également durant cette période, la mise en place d’une Loi de compensation inter-régimes. Voté le 24 décembre 1974 par le Parlement. Ce mécanisme a conduit depuis, le régime général à apporter une contribution financière constante aux autres régimes, salariés et non salariés notamment au titre de l’assurance vieillesse, sans aucune participation de l’Etat malgré les engagements donnés à l’époque

Parallèlement, deux accords paritaires intervenus au niveau de l’UNEDIC, l’un en Mars 1972 en direction des salariés en « garantie de ressources licenciement » et l’autre en juin 1977 aux bénéfices des salariés en « garantie de ressources démission » permettent aux bénéficiaires de chacun de ces dispositifs de cesser leur activité à 60 ans, tout en continuant à s’ouvrir des droits pour une retraite à taux plein à 65 ans aussi bien en régime de base qu’en régime complémentaire.
Il est à noter que dans cette période à l’initiative du Premier Ministre en place Raymond Barre ressurgissent des incitations au développement de mécanismes de retraites par capitalisation qui ont pourtant laissés chez beaucoup de retraités de douloureux souvenirs 
Dans une période de luttes et de mobilisations intense des travailleurs il est important de rappeler la venue à Paris en avril 1981 de plus de 100.000 retraités à l’initiative de l’U.C.R. CG T avec le mot d’ordre célèbre de Georges Séguy toujours d’actualité ;
Mieux vaut payer des retraités que des chômeurs ! 
Cette manifestation d’une ampleur jamais égalée constituera indéniablement un vecteur pour la sensibilisation des forces populaires qui se traduira par l’élection du
Candidat de la Gauche François Mitterrand à la Présidence de la République.

Enfin, l’ordonnance du 28 mars 1982 et la loi du 31 mai 1983 inscriront dans l’histoire sociale de notre pays, le droit à la retraite à 60 ans pour lequel depuis près d’un siècle des générations de travailleurs se sont battus sans relâche. 

Par ailleurs l’ordonnance se concluait par la volonté des Pouvoirs publics de continuer de travailler, en lien avec les représentants des travailleurs, à une reconnaissance de la pénibilité.  

La mise en place du droit à la retraite à 60 ans s’est accompagnée de quelques aménagements contenus dans la loi du 31 Mai 1983 et qu’il convient de rappeler.

La pression des organisations syndicales et notamment de la CGT, à conduit le gouvernement à établir un montant minimal de pension qui devait garantir au salarié ayant travaillé durant toute sa carrière pour une rémunération équivalente au SMIC à percevoir en retraite un montant de pension supérieur à 50% de celui-ci. C’est à partir de ce constat que fut établi le minimum contributif. Son montant initial était de 2200 francs et représentait alors 62% du SMIC. La CGT revendiquait son indexation sur le SMIC ce qui demeure encore une revendication.

 

byl131.gif

 

VERS L’AVENIR.

Au prétexte d’une charge démographique financièrement insupportable pour l’économie dans les années à venir, la période qui va suivre sera marquée par des attaques incessantes du patronat. et des milieux financiers contre le droit acquis, notamment au niveau du calcul sur les 10 meilleures années d’activité. 
Dés 1983 dans le cadre de la politique de blocage des salaires du gouvernement Mauroy et à partir de la mise en place de la référence au salaire des Entreprises Non Financières Non Agricoles E.N.F.N.A. pour la revalorisation des pensions, un premier coup sera porté au pouvoir d’achat de celles-ci (décret du 29 décembre 1982).
En publiant son livre blanc sur les retraites publié en mai 1991 Michel Rocard, alors Premier Ministre ouvre un débat sur l’avenir des différents systèmes qui va servir de référence et de tremplin pour dès les années suivantes mettre en place des mesures restrictives.
C’est le gouvernement Balladur-Veil qui à travers la loi du 22 juillet 1993 va entamer la série des attaques :
La durée de cotisations est progressivement portée de 37,5 années à 40 à raison d’un trimestre supplémentaire par an, à compter du 1 janvier 1994.
La prise en compte du nombre d’années pour établir le salaire annuel moyen (S.A.M.) à partir duquel se réalise le calcul de la pension est elle aussi portée de 10 à 25 années entre 1994 et 2008.

Enfin, la remise en cause de l’indexation des pensions sur les salaires amorcée en 1983 est non seulement confirmée mais aggravée par une indexation sur les prix. 
Avec une clause de révision prévue au terme de 5 années d’application qui en réalité ne sera jamais mise en pratique.

Enfin la loi institue un fonds de solidarité vieillesse FSV alimenté par la CSG et différentes taxes. Sa fonction est de prendre en charge les prestations versées par le régime général au titre de la solidarité, chômage, service militaire, bonification pour enfants, etc.…Ce mécanisme conduit à faire dépendre de L’Etat et de son orientation politique des droits pour lesquels les salaires ont cotisé sur la base de leur travail.

En matière d’évolution de la législation sociale, il convient également de noter la loi du 8 Août 1994 qui inscrit dans le droit français deux directives européennes, crée un Livre IX du Code de la Sécurité Sociale et confirme le rôle fédérateur de l’ARRCO et de L’AGIRC ainsi que la séparation obligatoire de la gestion de la retraite avec celle des systèmes assurantiels de type Prévoyance, mutualité, retraite supplémentaire pouvant être pratiqués à l’intérieur des Groupes de Protection sociale.

Le 15 novembre 1995, Alain JUPPE qui vient d’être nommé Premier ministre, présente à l’Assemblée Nationale un plan de réforme de la Sécurité sociale qui prétend entre autre faire progresser « l’égalité devant la retraite » entre les citoyens de notre pays.

Le projet axé sur une réforme des régimes spéciaux prévoit essentiellement l’allongement de la durée de cotisations de 37,5 années à 40 années pour ces derniers La création d’une caisse de retraite des agents de l’État à l’image de celle des agents de la fonction publique est également prévue.
La grève générale aussitôt déclenchée par les cheminots, les gaziers électriciens, les salariés de la RATP et les fonctionnaires conduira à l’abandon quasi immédiat de l’ensemble de ce projet.

En 2000, le gouvernement Jospin harcelé par la droite et le patronat sur ces questions crée le Conseil d’Orientation des Retraites, COR qui a une double mission :

Suivre l’évolution des régimes de retraite et conduire des travaux d’étude et de prospective (mission remplie auparavant de manière ponctuelle par le commissariat au Plan) ;
Contribuer à la concertation et aux propositions de réforme, son conseil d’administration associant parlementaires, partenaires sociaux administrations et experts.

 

radbc4381.gif

 

A la même période, est créé le fond de réserve des retraites – FRR – destiné à assurer l’équilibre financier des régimes de retraites en 2020 notamment au regard des évolutions démographiques.

Enfin, notons toujours à l’initiative du même gouvernement, la création en 2001 de l’allocation équivalente retraite – AER- qui permet sous certaines conditions aux salariés en cessation d’activité, de percevoir cette prestation entre 55 et 60 ans (à noter que cette allocation avait été supprimée en 2008 et que le gouvernement vient de la rétablir à titre exceptionnel en 2010).

La loi du 21 août 2003 dite loi Fillon, se donne pour objectif d’assurer une réforme des retraites avec objectif l’horizon 2020.

Le législateur fonde son raisonnement sur une augmentation de l’espérance de vie et considère que ce gain doit être partagé entre la vie active et la vie en retraite.

Il étend aux régimes spéciaux la durée de cotisation de 37,5 années à 40 années, en 2008 et augmente à compter de 2009, la durée de cotisations de 160 à 164 trimestres en 2012 pour l’ensemble des régimes et prévoit des rendez-vous tous les 4 ans 2008, 2012 etc.

Il exprime son attachement au principe de répartition et dans le même temps ouvre la voie aux retraites par capitalisation au sein des entreprises

Il confirme l’indexation des pensions sur les prix ;

Il ouvre la voie au cumul emploi retraite ;

Il se donne comme objectif une retraite minimale égale à 85% du smic en 2008,
(régime général + complémentaire).

IL instaure une commission tripartite de consultation sur l’évolution des pensions.
Consultée une seule fois en 7 ans les avis de celle-ci resteront sans effet

Il ouvre la voie à un départ anticipé pour les salariés entrés très jeunes dans la vie active au titre de« Longues carrière » 

Le droit en Retraite Complémentaire.

Attachée à la défense et à l’amélioration de la Sécurité Sociale et notamment à sa gestion démocratique, la CGT a mené de manière permanente la bataille pour une amélioration conséquente des retraites servies par celle-ci notamment en revendiquant une amélioration de la contribution patronale. Dans le même temps, elle s’est d’abord opposée à la mise en place d’institutions de Retraites Complémentaires en application de la loi du 11 février 1950. En effet à travers leurs structures à caractère paritaire elles permettaient au patronat d’avoir la main mise sur la gestion de ces organismes et l’argent des salariés.
Cependant leur création et leur développement dans de grandes branches d’industrie ; Chimie, Construction, métallurgie, papier carton, transports, etc. ont conduit les Fédérations C.G.T concernées à prendre en compte les intérêts des salariés qui, à travers des accords de branche ou d’entreprises, devenaient participants par leur affiliation et leurs cotisations à ces organismes. 
Il faut souligner que ces derniers ont dès leur création revêtu un préjugé favorable aux yeux de beaucoup de salariés. En effet sur la base d’un rapport démographique extrêmement favorable ; beaucoup de cotisants et peu d’allocataires, ils pouvaient commencer à verser un montant de pension certes faible mais particulièrement apprécié par des retraités confrontés à la précarité et qui de surcroît n’avaient jamais cotisé à ce titre !
A l’image de leurs camarades administrateurs des caisses de sécurité sociale, les Administrateurs et Administratrices CGT des Caisses de Retraite Complémentaires ont toujours tout mis en œuvre pour défendre les droits des salariés actifs et retraités dans ces organismes. Beaucoup d’entre eux y ont assumé et continuent d’y assumer des fonctions importantes notamment au niveau des présidences et vice-présidences.

Le développement rapide et quelque peu empirique de ces organismes, notamment dans la période 1950-1955, avait conduit le patronat et les organisations syndicales dont la CGT à chercher y à établir des règles fonctionnement communes notamment en matière de gestion et de compensation financière. 

Un premier accord signé le 15 Mai 1957 par l’ensemble des parties concernées avait conduit à la création de L’Union Nationale des Institutions de Retraite des Salariés (U.N.I.R.S.) qui conduisait, entre autre, à établir des paramètres identiques (salaire de référence et valeur de point) entre les caisses adhérentes à la nouvelle Union. Cependant pour des raisons diverses toutes les caisses n’ont pas adhéré alors à celle-ci. 

 

08010805444020151401.gif

 

IL faudra attendre l’accord paritaire du 8 décembre 1961 qui crée l’Association des régimes de retraites complémentaires ouvrières A.R.R.C.O. pour voir l’ensemble des caisses regroupées dans cette structure qui a pour mission de réaliser une compensation financière, de tendre à une réglementation commune et d’effectuer un contrôle des institutions concernées. 

Conjointement la demande de l’ensemble des salariés à être partie prenante du système s’intensifie, les régimes retraites complémentaires continuent de se développer et en finalité, la loi du 29 Décembre 1972 rendra obligatoire l’adhésion de tous les salariés de l’industrie et du commerce à ce système avec effet au 1er Juillet 1973. Dans le secteur public deux caisses de retraite complémentaire sont créées, l’une L’IPACTE en 1951 pour les cadres non titulaires, l’autre l’IGRANTE en 1959 pour les agents non titulaires. Les deux régimes fusionneront en 1971 pour former L’IRCANTEC, Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’Etat et des collectivités publiques.

LE DROIT A LA RETRAITE A 60 ANS.

Farouchement et irréductiblement opposé, d’une manière générale, à l’ouverture du droit à la retraite à 60 ans, le patronat refusait en 1982 toute contribution financière supplémentaire nécessaire pour sa mise en place dans les régimes complémentaires AGIRC et ARRCO. Ce qui en application des règles financières en vigueur, dans ces structures conduisait les salariés à partir en retraite à 60 ans avec un abattement de 22% de leur pension ! 
Autrement dit une situation intolérable et insupportable.
Il fallait trouver un financement supplémentaire pour pallier à la carence patronale.
Sous la pression des organisations syndicales des négociations tripartites Gouvernement – organisations syndicales – patronat s’ouvraient et conduisaient en finalité à un relevé de décisions le 24 janvier 1983 avec les Pouvoirs Publics et à un accord paritaire entre les organisations syndicales et le patronat le 10 Février 1983 (Le taux de rendement c’est-à-dire le rapport en montant de pension de 100 f ou euros de cotisation versés était alors de 13.33% IL est aujourd’hui de 6.59%) 
Il conduisait L’Etat à apporter à titre exceptionnel une contribution financière pour une durée estimée à 7 ans afin de permettre l’ouverture du droit la retraite à 60 ans sans abattement. Comme les syndicats et surtout le patronat n’entendaient pas voir l’Etat siéger dans les régimes complémentaires alors que celui-ci acceptait néanmoins d’abonder, ces derniers, une structure intermédiaire était crée afin d’y faire transiter la contribution Publique. C’était l’Association pour la Structure Financière A.S.F. devenue Association pour la Gestion du fonds de Financement de l’AGIRC et de l’ARRCO en 2001 A.G.F.F.
L’Etat a cessé sa contribution en 1993, seule demeure aujourd’hui une cotisation paritaire employeur – salariés à l’A.G.F.F. pour équilibrer le système.
Par contre, la mise en place d’un montant minimum de pension complémentaire, à l’image du minimum contributif du régime général demeure encore une revendication.
Son obtention permettrait la réalisation d’une pension au moins égale à 75% du salaire comme le revendiquent la CGT et son UCR.
A noter en 1994 la signature d’un accord établissant au niveau de l’AGIRC une garantie minimale de points G.M.P. pour les salariés cadres ou agents de Maitrise qui ne peuvent pas cotiser à ce titre du fait de la modicité de leur salaire. Cet accord constitue le dernier document paritaire signé en ce domaine par la C.G.T 

Tous les autres accords intervenus depuis ont été marqués par des remises en cause des droits acquis.

A noter parmi ceux-ci l’accord de Février 1994 qui en AGIRC gèle la revalorisation du point de retraite et aligne les conditions de réversions des hommes 65 ans jusque là et celle des femmes 50 ans sur l’âge de 60 ans, diminue les majorations pour enfants A l’initiative de L’U.G.I.C.T.-C.G.T. une procédure juridique sera entamée et la cour de cassation donnera raison à notre organisation en confirmant le caractère irréfragable du droit liquidé (arrêt du 23 Novembre 1999).

- L’accord du 25 avril 1996, qui réduit considérablement le nombre de points attribué chaque année entre 1996 et 2000, à partir d’une augmentation du salaire de référence, supérieure à l’évolution des salaires (+3,5%) – parallèlement l’évolution des pensions sera détachée de celle des salaires et se pratiquera en fonction des prix.
- Ce processus particulièrement brutal conduira au-delà d’une fracture fondamentale du principe de répartition à une baisse importante du pouvoir d’achat des retraités.(en 20 ans de 1999 à 2010 le salaire de référence a augmenté de 100 pour 100 % et le prix du point seulement de 36% !)
- En contre partie il permettra à l’A.G.I.R.C. et surtout à l’ARRCO, de constituer des réserves techniques – 60 milliards d’euros en fin 2009 -, qui au prétexte d’aider à supporter la charge démographique entre 2005 et 2020 ont surtout permis au patronat d’éviter toute majoration de sa contribution jusqu’à ce jour et répondu parallèlement aux attentes du monde de la finance, heureux de faire fructifier cette manne à son profit. 
- Cet accord, aura d’autres incidences importantes dans l’évolution des régimes complémentaires.
- Il prévoit la généralisation du taux de cotisation obligatoire ARRCO à 6% à compter du 1 janvier 1999.

 

08010805430120151261.gif
- Par ailleurs en application des dispositions de la loi du 8 août 1994, les régimes AGIRC – ARRCO deviennent des Fédérations auxquelles les Institutions de retraites Complémentaires IRC doivent obligatoirement adhérer. Les paramètres de fonctionnement, salaire de référence et valeur du point deviennent communs pour l’ensemble des Institutions de Retraite Complémentaires ainsi que les différents avantages servis (majoration pour enfant élevé, ancienneté, etc..). L’accord définit également les modalités de structuration des groupes paritaires de Protection sociale – GPS, qui vont conduire à la fusion des IRC et surtout à une remise en cause de la démocratie – à travers la concentration des pouvoirs décisionnels et la réduction conséquente du nombre d’administrateurs.
- Il prévoit également la séparation de la gestion de la retraite complémentaire de celle de la Prévoyance et d’autres risques et services, assurés par le Groupe.
- L’accord du 10 février 2001 ramènera l’évolution du salaire de référence sur celle de la moyenne des salaires, mais maintiendra l’indexation des pensions sur les prix.
L’accord du 13 Novembre 2003 et celui du 29 Mars 2009 dernier en date s’inspireront de la même politique de pression sur le pouvoir d’achat des pensions et poursuivront la logique de refus patronal d’une contribution supplémentaire. 

A noter par rapport à ces deux textes 
Que le premier engage un processus de cession du patrimoine social que plusieurs I.R.C avaient acquis, au détriment de revalorisation des pensions pendant une durée donnée, pour permettre aux cotisants et aux allocataires de bénéficier de loisirs agréables et qualité à un cout compatibles avec leurs ressources.
Que le second contient dans ses attendus une pression très forte en direction du Gouvernement pour conduire dans les meilleurs délais une réforme des Régimes de base conformes aux désirs du patronat. 

Depuis plus d’un siècle la conquête du droit à la retraite à 60 ans et celui des moyens de vivre dignement cette période de la vie a mobilisé des générations de travailleurs.
Conquis à travers des luttes qui comptent parmi les plus belles dans l’histoire sociale de notre pays. il s’inscrit encore aujourd’hui en terme de conquête du monde du travail notamment en matière de reconnaissance de la pénibilité qu’elle soit physique ou mentale, face à l’intransigeance patronale et aux atermoiements des Pouvoirs Publics en la matière.
A la veille d’un nouveau et important débat national sur ce sujet, c’est un enjeu de société qui nécessite une mobilisation puissante et permanente. Face aux puissances de l’argent, plus que jamais « avec la CGT le dossier de la retraite reste ouvert » pour imposer des droits nouveaux. 

 

barra001gh91.gif

 

Merci à Marcel Bacteman et à Gilbert Stoquert, mes camarades des transports pour leur aide précieuse.Enfin n’en pouvant plus d’effort et de douleur
Il met bas son fagot, il songe à son malheur 
Quel plaisir a-t-il eu depuis qu’il est au monde ?
En est il un plus pauvre en la machine ronde ?
Point de gain quelques foi, et jamais de repos. Sa femme, ses enfants, les soldats, les impôts, les créanciers et la corvée… » La Fontaine 
- La mort et le Bûcheron

 Lavoisier 1743- 1794 un des scientifiques les plus réputés du 18ème siècle père de la chimie moderne était un Fermier général.

« Le travail n’est pas la part maudite de la vie humaine .Il est source de dignité, de création et de socialisation, sans oublier la légitimité du travailleur à se défendre individuellement ou collectivement… » Jean-Christophe LE Duigou interview à La Croix Octobre 2009.

Victor HUGO – mènera en tant qu’homme politique et ’écrivain une bataille pour interdire en particulier le travail des enfants dans les mines.

 

0909051220313916981.gif

 

 Marx publie le Manifeste du parti communiste en 1848 dans le même temps Proudhon auteur de la célèbre phrase « la propriété c’est le vol » lance entre autre les principes d’une forme de mutualisme.
Fourier initie le « Fouriérisme » système coopératif notamment à travers les phalanstères.

‘ Paul Lafargue 1811-1842 – Fondateur du parti ouvrier français avec Jules Guesde – auteur « du droit à la paresse ». Il épousera la fille de K. Marx et se suicidera à son 70ème anniversaire avec son épouse « avant que l’impitoyable vieillesse lui enlève un à un les plaisirs et les joies de l’existence. » A travers son roman « Les cloches de Bale », Aragon évoque avec talent la vie de ce militant ouvrier.

’ Un recensement réalisé en 1931 relevait pour la première fois dans notre pays, que la population urbaine était supérieure à la population rurale.

“ On comptait en 1910- 500.000 rentiers qui en France pouvaient vivre aisément sons besoin de travailler. En 1913 Marcel Proust rentier investira 35.000 F de l’époque pour publier son premier roman à compte d’auteur.

” En novembre 1944, un journal du soir écrit « les petits rentiers sont aujourd’hui des pauvres, les vieux travailleurs touchent par jour ce qu’un manœuvre gagne en une heure ».
• Louis Oury, jeune apprenti aux Chantiers de Saint-Nazaire dans les années cinquante raconte dans son roman « les Prolos.» «Il y a encore le père Mace, le bonhomme est âgé de 72 ans, on le garde comme balayeur. Il a demandé à rester à l’atelier plutôt que de prendre une retraite qui ne lui permettrait pas de vivre décemment. Un vrai squelette. Il n’a que la peau sur les os, on entend ses jointures craquer à chacun de ses mouvements, lorsqu’il s’avance le balai à la main, c’est l’allégorie de la mort. On craint que le balai ne se transforme en faux et on s’écarte instinctivement. 

L »ordonnance du 28 mars 1982 – ouvrant droit à la retraite à 60 ans se conclut par la volonté du gouvernement de « mettre en place un système ou l’ouverture du droit à la retraite serait davantage fondé sur la durée d’assurance pour les travailleurs et travailleuses qui ont exercé les métiers les plus pénibles et qui ont effectué les carrières les plus longues ».

0909191114391760544841001.gif

 


….

 http://youtu.be/kgE9uvLR_ic
 

Videos-minute |
Livre de chevet |
humains |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | laurentcollet
| lemat
| aussois2008