UN PEU DE TOUT, du rire et du sérieux

peinture,dessin,gifs,voyage,actualité,philatélie,humour,photo.

  • Accueil
  • > joyeuse fête des mères(fin mai)

15 juin 2012

joyeuse fête des mères(fin mai)

Classé dans : — claude alias legonepeint @ 9 h 45 min

special-fete-des-meres---bandeaux-fluo-roses-60-180cm[1]

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 Avertissement :

Attention certains textes personnels sont

protégés par un copyright

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Prenez vos gifs après avoir lu ce moment difficile de ma vie, quelques paroles, quelques phrases, mais surtout beaucoup trop d’années sans elle, ma mère.

P1050023

Ma mère et moi en 1963

mon petit mot

 

4ca5bb6f[1]

 Partie de mon blog entièrement dédiée à ma mère, Hélène. 

110529093421292122[1]

 Elle est partie en 1971 à l’âge de 45 ans seulement, après bien des souffrances face à un cancer sans pitié. Si seulement, cette année là, on m’avait dit  » fait attention! c’est la dernière fois que tu embrasses ta maman pour la fête des mères «  alors du mois de mai au mois d’avril, tous les jours  et jusqu’à sa mort, j’aurais accompagné chacun de mes baisers sur son front d’une larme, car depuis qu’elle n’est plus là, mes larmes n’ont plus le même goût le jour de la fête des mères. Alors fils ou fille du monde, embrasse la, serre la fort contre toi, et dit toi que la fête des mères, c’est tous les jours.

14dhenk[1] 

Un éclat de ma vie.

j’avais devancé mon départ pour l’armée afin que ma mère puisse me voir habiller en militaire, en parachutiste, avec mon béret rouge et ma première médaille de sauts. C’était, pour elle, une grande fierté que de voir son fils habiller en militaire, une sorte de diplôme de la vie, même si aujourd’hui, pour une certaine jeunesse, cela ne veut plus rien dire!

110601110252292408[1]

Je revenais à moto de ma prémilitaire quand j’ai vu au loin, la fenêtre de la chambre de ma mère encombrée d’un matelas, là, mon cœur a fait un bond, arrivé au bas de mon immeuble j’ai jeté ma moto  sur le parvis, gravis les 8 étages à pied pour aller plus vite, l’attente de l’ascenseur me semblait tellement longue, au bout du balcon, la porte d’entrée était restée entrouverte  je l’ai poussée et quand je suis arrivé dans sa chambre, personne, que ce matelas qui pendait à moitié dans le vide, un peu comme moi, et mon cœur qui battait la chamade, je suis redescendu, j’ai repris ma moto, je suis allé à la clinique, encore des escaliers, une autre porte, et là, enfin, maman était là, allongée, les bras le long du corps, les yeux à demi clos.  

 

  1011240821472979051.gif

Elle m’a vue, oui, mais elle était déjà dans un placard dans cette foutue clinique que je connaissais si bien!  une pièce tellement petite à l’époque qu’elle a marqué ma vie à jamais! avec des machines, des instruments, des tuyaux et ses odeurs si particulières dans de tels endroits. Je venais d’avoir 18 ans, 15 jours avant. Je me suis penché sur son visage, que j’ai d’abord embrassé, pris sa main, et je lui ai tendu une photo de moi les mains posées sur le fuselage d’un avion, prêt à sauter dans le vide, habillé en treillis, mon béret rouge dans la poche, la moitié de mes pieds dans le vide, ce fameux vide! avec un sourire de premier saut, et une pensée pour celle à qui je devais d’être là, sans savoir qu’elle se mourait. Mon père aurait pu, il aurait dû me prévenir, mais savait que je ne sauterais pas, a t-il bien fait ou pas? aujourd’hui encore je cherche la réponse. Pendant que moi je sautais d’un avion, ma mère, elle  se rapprochait du ciel.

gifs_animes_oiseaux_020[1]

Mais les vraies questions sont, la photo a-t-elle suffit? est-ce qu’elle m’a vu sur cette photo? était elle fière de son fils? car pour ma mère faire son service militaire était la phase finale de l’enfance pour un garçon, je rentrai dans le monde des adultes, pour ma maman,  ma mère, qui avait subi les horreurs de la guerre, la faim et la misère, le monde des adultes, pour ses enfants,  commençait très tard, comme si à travers nous, elle récupérait quelques années de son enfance perdue en 1940.

alors ….

js7g1ksf[1]

 Signé: legonepeint

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

110601111707731355[1] 

 

Si le copier-coller ne fonctionne pas,servez-vous de « enregistrer sous »

joyeuse fête des mères(fin mai) bonne_fete_maman_rosescoeurs_00_big1 La fête des Mères est une fête annuelle célébrée par les enfants en l’honneur de leur mère dans de nombreux pays.

qfwpuqfh[1]

d743dbc4[1]

bf898a73[1]

338c4c74[1]

9e3ada20[1]

039f2e23[1]

k3r40yhz[1]

À cette occasion, les enfants offrent des cadeaux à leur mère, des gâteaux ou des objets qu’ils ont confectionnés à l’école. Cette fête est marquée également par les adultes de tous âges pour honorer leur mère.

6ff1375d[1]

12d7768c[1]

 

maman_0091

La date de la fête des Mères varie d’un pays à l’autre, mais la majorité d’entre eux ont choisi de la célébrer en mai.

e6328b92[1]

Les premières traces de célébration en l’honneur des mères sont présentes dans la grèce antique lors des cérémonies printanières en l’honneur de rhéa (ou cybèle), la Grande Mère des dieux et notamment mère de zeus. Ce culte était célébré aux ides de mars dans toute l’asie mineur. Une fête religieuse romaine célébrait les matrones le premier mars, lors des matronalia (« matronales »).

1138881690_cat1-291x300

52f81da2[1]

97572e22[1]

Le village d’artas revendique être le « berceau de la fête des Mères ». En effet le 10 juin 1096, à l’initiative de Prosper Roche, fondateur de l’Union fraternelle des pères de famille méritants d’Artas, une cérémonie en l’honneur de mères de familles nombreuses eut lieu. Deux mères de 9 enfants reçurent, ce jour-là, un prix de « Haut mérite maternel ». Le diplôme original créé par Prosper Roche est conservé dans la bibliothèque de l’institut de france avec les archives de l’association.

13[1]

uexcw62a1-156x300

En 1918, la ville de lyon célèbre la journée des Mères en hommage aux mères et aux épouses qui ont perdu leurs fils et leur mari pendant la première guerre mondiale. En 1920, est élaborée une fête des Mères de familles nombreuses ,puis le gouvernement officialise une journée des Mères en 1929 dans le cadre de la politique nataliste encouragée par la République.

 6609d18e[1]

Ce n’est donc pas, contrairement à ce qui est souvent relayé dans les médias, une création du maréchal pétain : en 1941, le régime de vichy ne fait qu’inscrire la fête des Mères au calendrier instaurant de façon officielle la fête des mères, le maréchal Pétain voulant redonner à la France les valeurs destinées, selon lui, à raviver la force du pays.

haw9psrh1-300x224

Après-guerre, la loi du 24 mai 1950 dispose que « la République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d’une journée consacrée à la célébration de la « Fête des mères » », organisée par le ministre chargé de la santé avec le concours de l’UNAF .

bonne-fete-maman-2008[1]

110601111527131490[1]

536371151 Elle en fixe la date au dernier dimanche de mai (sauf si cette date coïncide avec celle de la pentecôte, auquel cas elle est repoussée au premier dimanche de juin.et prévoit l’inscription des crédits nécessaires sur le budget du ministère . encejourcharmant1-300x249 Ces dispositions ont été intégrées au code de l’action sociale des familles lors de sa création en 1956,et l’organisation de la fête a été assignée auministre chargé de la famille à partir de 2004. 533338361-300x275 131 101-300x203   9jn15n4i1-296x300 5y7nff7h1-238x300

 kaf8jjz31

En France, la fête des Mères est célébrée le dernier dimanche de mai. Si ce jour coïncide avec la Pentecôte, alors la fête est repoussée au premier dimanche de juin. Au Canada et en Australie, la fête des Mères est célébrée le deuxième dimanche de mai.

hdbj6os91

fbf564f51 e1cb9po81

dhfuxxnd1 d103a8631 0805020856291760520195801         gif

1962035a1

511mb11y1

7a8449301

« J’ai     de toi une image     Qui ne vit qu’en mon cœur. Là, tes traits sont si purs     Que tu n’as aucun âge.

Là,     tu peux me parler     Sans remuer les lèvres,     Tu peux me regarder     Sans ouvrir les paupières.

Et     lorsque le malheur     M’attend sur le chemin,     Je le sais par ton cœur     Qui bat contre le mien. »

Maurice Carême (1899 – 1976)

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Il y a plus de fleurs Pour ma mère, en mon cœur, Que dans tous les vergers ;

Plus de merles rieurs Pour ma mère, en mon cœur, Que dans le monde entier ;

Et bien plus de baisers Pour ma mère, en mon cœur, Qu’on en pourrait donner.

Maurice Carême (1899 – 1976)

7 réponses à “joyeuse fête des mères(fin mai)”

  1. Bonjour Nathalie, merci pour votre commentaire qui m’a beaucoup touché, quand on perd sa maman c’est une grosse partie de notre vie qui part avec elle, plus on la perd jeune et plus c’est difficile. je ne m’en suis jamais remis, ma vie c’est accélérée a une vitesse vertigineuse et pour moi ma mère est morte hier. Je vous souhaite beaucoup de courage, tous mes vœux de bon rétablissement à votre maman, Claude, alias « legonepeint »

  2. Nathalie B dit :

    Bonsoir Claude,

    J’ai lu l’histoire de votre vie, c’est très triste !
    Ma mère n’est pas très âgée, elle a 69 ans, mais elle a des problèmes de santé, elle fait de l’insuffisance respiratoire et elle a des problèmes d’estomac et d’hypertension. Elle est très handicapée de son dos, elle a une double scoliose à plus de cent degrés, c’est d’ailleurs pour ça qu’elle fait de l’insuffisance respiratoire, car son poumon droit est compressé par sa colonne vertébrale. Elle est facilement essoufflée et quand elle fait quelque chose, un peu de ménage par exemple, tout de suite son cœur bat vite. L’hiver quand elle tousse beaucoup, elle a du mal à reprendre sa respiration et manque de s’étouffer. J’ai tellement peur de la perdre.
    Votre Blog est magnifique…
    Je vous souhaite une bonne fin de semaine !
    Nathalie.

  3. TRADUCTION: C’est comme vous lire dans mon esprit ! Vous semblez en savoir beaucoup à ce sujet, comme si vous aviez écrit un livre ou quelque chose comme ça. Je pense que vous pouvez faire mieux avec quelques photos pour conduire le message un peu plus, mais au lieu de cela, c’est un blog fantastique. fantastique à lire. Je vais certainement être de retour.

    REPONSE: Merci pour le commentaire, cela ressemble au résumé d’un livre mais ce n’est pas de la fiction, j’ai vécu cette situation qui me hante encore aujourd’hui, des questions en suspend que je dois à mon père, lesquelles ? peut-être qu’un jour si dieu me prête vie je répondrais à cette question ! à bientôt Smithc.

  4. Smithc468 dit :

    Its like you read my mind! You seem to know a lot about this, like you wrote the book in it or something. I think that you can do with a few pics to drive the message home a bit, but instead of that, this is fantastic blog. A fantastic read. I will definitely be back.

  5. Merci Evelyne, très gentil commentaire, la vie est même très dure, c’est pourquoi chaque bon moment est précieux, mais rien ne ramènera nos proches, la page est tournée mais les souvenirs, eux, restent, à bientôt, Claude.

  6. Ely40 dit :

    Bonsoir Claude,
    Quel superbe hommage tu as rendu à ta maman. Je suis dans le même cas que toi, j’ai perdu la mienne d’une grave maladie aussi, il y a déjà quelques années mais le chagrin est toujours là. Elle avait 60 ans et moi 16. ça a été une immense perte pour moi qui vivait encore chez mes parents. Mon papa est parti 5 ans après ne pouvant se résoudre à vivre sans elle. La vie sur terre est très difficile, elle nous enlève nos proches et nous oblige à continuer sans eux. Quelle tristesse. Bonne soirée à toi.
    Amicalement.
    Ely
    http://moulin-a-cafe.kazeo.com/

  7. Scott Yancey dit :

    I do like the way you have presented this difficulty and it really does present us some fodder for consideration. On the other hand, through what I have personally seen, I only wish when the opinions pack on that individuals keep on issue and not embark upon a tirade involving some other news du jour. All the same, thank you for this exceptional point and though I can not really agree with this in totality, I regard your perspective.
    ……………………………………………………..
    TRADUCTION: J’aime la façon dont vous présentez cette difficulté elle nous présente quelques fourrages pour examen. D’autre part, par le biais de ce que j’ai vu personnellement, je souhaite seulement que les opinions des individus soit garder sur la question et pas se lancer dans une tirade impliquant certaines autres nouvelles du jour. Pour autant, je vous remercie pour ce point exceptionnel et si je ne suis pas vraiment d’accord avec la totalité, je considère votre point de vue.
    ………………………………………………………
    REPONSE: ce n’est ni un point de vue, ni une considération, il s’agit d’un morceau de ma vie qui concerne ma mère, s’est encore moins un roman, peut-être que votre traduction n’est pas bonne, c’est du vécu, merci quand même pour le commentaire(change de traducteur !!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Videos-minute |
Livre de chevet |
humains |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | laurentcollet
| lemat
| aussois2008