UN PEU DE TOUT, du rire et du sérieux

peinture,dessin,gifs,voyage,actualité,philatélie,humour,photo.

  • Accueil
  • > MOURRIR la belle affaire!

27 octobre 2010

la mort .

Classé dans : MOURRIR la belle affaire! — claude alias legonepeint @ 16 h 08 min

a98afb0536166643ab3ca5c31e5b0a33[1]

claude21.gif

 

 

Voit la mort ainsi …

vampire-de-venise[1]

 15269e4a[1]

tetemort0241.gif

bof ! pourquoi résister ? par instinct , surement !

ou la peur , peur finalement d’être obligé de payer

un droit de passage . car selon les

catholiques …

Soit le mort choisit de vivre avec Dieu parce qu’il reconnaît en Dieu ce qu’il a toujours cherché pendant sa vie terrestre (sans forcément en avoir conscience), ou parce que même en ne l’ayant pas recherché, ce qu’il découvre lui plaît .

Soit la personne morte choisit de faire son bonheur seule et refuse la compagnie de Dieu par une aversion volontaire de Dieu (un péché mortel), dans laquelle elle persiste jusqu’à la fin .

gif-horreur01-1385[1]

Dans ces deux cas de figure, le christianisme considérant que Dieu est la source de tout bien, les âmes qui choisissent de vivre avec Dieu sont alors comblées dans leur recherche du bien et vivent dans le bonheur parfait pour l’éternité . Cependant, pour les catholiques et les orthodoxes, la distance qui sépare l’âme du mort de la perfection divine est telle que les âmes qui choisissent Dieu ressentent d’elles-mêmes leur indignité et le besoin de se purifier au préalable , elles se dirigent d’elles-mêmes vers le purgatoire par pudeur, face à la pureté divine .

gif-horreur01-1383[1]

Au Purgatoire, elles n’ont plus la vision de Dieu (la « vision béatifique ») et ressentent le regret de ne pas avoir fait tout le bien possible. Une fois purifiées, ces âmes quittent le Purgatoire pour le paradis. Seules les personnes parfaitement pures peuvent entrer directement au Paradis  jésus, marie par exemple. Les Protestants ne croient pas à l’existence du Purgatoire.

la mort . dans MOURRIR la belle affaire! squelette1

Dans la plupart des cas, le décès est constaté par un médecin par des signes cliniques caractérisant un arrêt cardio-circulatoire prolongé. Cela peut être un échec des tentatives de réanimation cardio-pulmonaire par une équipe médicale, ou bien la constatation par un médecin généraliste à domicile pour une personne que l’on sait en fin de vie (personne âgée ou bien souffrant d’une maladie diagnostiquée).En France, comme dans la plupart des pays développés, le médecin remplit alors un certificat de décès comportant la date et l’heure de la constatation de la mort, l’identité de la personne décédée, les causes suspectées, l’absence de contre-indication à une inhumation ou à une crémation. L’état de mort légale entraîne la perte des droits de la personnalité , la personne décédée n’est plus considérée, sauf exceptions, en tant que personne au sens juridique du terme.

gif

Pour le christianisme, seul le corps peut être concerné par la mort et celle-ci n’est que passagère. La conséquence de la mort du corps est la séparation de celui-ci avec l’âme qui est immortelle. Le corps, quant à lui, doit ressusciter pour se joindre de nouveau à l’âme à la Fin des Temps qui est le triomphe final de Dieu et de la vie. Après la mort du corps, les âmes des morts se trouvent aussitôt face à Dieu qui, selon les catholiques et les protestants, leur apparaît alors pleinement tel qu’il est , elles peuvent donc choisir librement, en pleine connaissance de cause, sans être influencées par le monde extérieur terrestre, de vivre ou non avec lui pour l’éternité. Les orthodoxes, pour leur part, ne croient pas que Dieu soit vu tel qu’il est car il est essentiellement au-delà de tout ce qui peut être vu, même après la mort.

 gif

 La faucheuse , une allégorie de la mort .

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

  poème , La mort nest rien .

La mort n’est rien,je suis seulement passé , dans la pièce à côté.

Je suis moi .Vous êtes vous .Ce que j’étais pour vous ,je le suis toujours.

Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné ,parlez-moi comme vous l’avez toujours fait .N’employez pas un ton différent ,ne prenez pas un air solennel ou triste .Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble .

Priez ,souriez ,pensez à moi ,priez pour moi .

Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l’a toujours été ,sans emphase d’aucune sorte ,sans une trace d’ombre .

La vie signifie tout ce qu’elle a toujours été .Le fil n’est pas coupé .Pourquoi serais-je hors de vos pensées ,simplement parce que je suis hors de votre vue ?Je ne suis pas loin , juste de l’autre côté du chemin.

Canon Henry Scott-Holland (1847-1918), traduction d’un extrait de « The King of Terrors », sermon sur la mort 1910
Quelquefois attribué à Charles Péguy, d’après un texte de Saint Augustin

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

547257_10201191322576850_1243463013_n[1]

a / La mort et les espèces primitives .

Pour les espèces primitives – poissons, amphibiens ou reptiles – par exemple, la possession semble se limiter à l’instinct de vie, à la défense de la proie et à la reproduction.
En dehors de ces 3 pôles assurant leur pérennité, ces espèces simples, ne paraissent pas s’attacher à autre chose.

b / Les mammifères supérieurs .

Chez les mammifères supérieurs par contre, l’attachement parait beaucoup plus sophistiqué.

Si les lions, les gazelles, les vaches ou les dauphins par exemple, sont, comme les reptiles, attachés à l’instinct de vie et de reproduction, ces mammifères sont doués également d’attachements sensibles, amicaux, familiaux, grégaires … La plupart des mammifères en effet peuvent tisser des liens affectifs, entre membre de différentes espèces.

 

gif

c / L’homme .

À tous ces attachements, s’ajoutent chez l’homme des attachements matériels et des attachements supérieurs : attachements artistiques, transcendantaux, idéaux, moraux ..offrant à l’individu une sorte de résistance complémentaire à la mort (le désir d’achever son oeuvre peut constituer pour l’artiste, par exemple, un instrument de résistance à la mort).

Curieusement, même si le nombre des attachements a considérablement augmenté dans l’humanité, la gestion de l’attachement principal, c’est-à-dire l’attachement à la vie, est de mieux en mieux géré (nous savons tous que nous mourrons un jour, et nous le gérons tous plus ou moins bien) …

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

seneque1.jpg
Nous n’avons pas trop peu de temps, nous en perdons beaucoup. La vie est assez longue et suffirait à l’accomplissement des plus grandes entreprises, si tous les moments en étaient bien employés. Mais quand elle s’est écoulée dans les plaisirs et dans l’indolence, sans que rien d’utile en ait marqué l’emploi, le dernier, l’inévitable moment vient enfin nous presser : et cette vie que nous n’avions vue marcher, la voilà passée.

Seneque

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Poème préféré de Mandela .

Dans les ténèbres qui m’enserrent, Noires comme un puits où l’on se noie, Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient, Pour mon âme invincible et fière, sans de cruelles circonstances, Je n’ai ni gémi ni pleuré, Meurtri par cette existence, Je suis debout bien que blessé, En ce lieu de colère et de pleurs, Se profile l’ombre de la mort, Et je ne sais ce que me réserve le sort, Mais je suis et je resterai sans peur, Aussi étroit soit le chemin, Nombreux les châtiments infâmes, Je suis le maître de mon destin, Je suis le capitaine de mon âme.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

s9361[1]

Bref ! si j’ai bien compris , tout ceci n’est qu’une question de temps !

 

 

 

 

Videos-minute |
Livre de chevet |
humains |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | laurentcollet
| lemat
| aussois2008