UN PEU DE TOUT, du rire et du sérieux

peinture,dessin,gifs,voyage,actualité,philatélie,humour,photo.

9 mars 2010

les styles en ébénisterie

Classé dans : EBENISTERIE(mon métier) — claude alias legonepeint @ 11 h 21 min

bandeau02[1]

Avertissement :

Attention certains textes personnels sont

protégés par un copyright

 

bandeau_photo[1]

 

0909191114381760544840951.gif la moto de mon gendre

Vous propose un tantinet de connaissances sur son métier .

numriser0001.jpg

Moyen-âge 450 à 1508

Juste quelques croquis pour vous permettre , si vous avez des meubles de style et que vous êtes un peu perdu , de vous y reconnaître .

numriser0002.jpg

Renaissance louis XII 1498

Renaissance françois 1er 1530

Pour les détails vous pouvez en cliquant sur le dessin grossir celui-ci .

numriser0003.jpg

Classicisme louis XIV 1661 à 1715

numriser0004.jpg

Baroque louis XIII 1590 à 1661

numriser0005.jpg

Régence 1715 à 1730

numriser0006.jpg

Louis XV (ou rocaille) 1730 à 1760

numriser0007.jpg

Louis XVI 1774 à 1785

numriser0008.jpg

Le directoire 1785 à 1799

numriser0009.jpg

Empire 1804 à 1821

numriser0010.jpg

Restauration 1815 à 1830 et louis philippe 1830 à 1850

numriser0011.jpg

Napoléon III ou second empire 1850 à 1890

numriser0012.jpg

Charles X roi de France 1824 à 1830

numriser0013.jpg

Art nouveau 1880 à 1910

numriser0014.jpg

Art déco 1920 à 1939

numriser0015.jpg

Art contemporain 1950 à nos jours

 

ChristopheLevet14122012-14122012-E75A20321-1000x621[1]

Le mot ébénisterie apparaît dans le dictionnaire de l’Académie en 1732 pour la première fois ; pour le différencier du terme menuiserie, car les artisans ébénistes, en plus des techniques de la menuiserie font appel à la marqueterie et au placage . Il est tiré du mot ébène , racine probablement nubienne (Égypte) ayant fait le tour de la Méditerranée par la Grèce puis Rome, et désignant le bois de l’ébénier, de couleur noire. C’est le travail de cette essence précieuse qui a donné le nom au métier chargé d’ouvrage « à caractère plus décoratif qu’utilitaire ».

feuillesdeplacage1.jpg

©www.levetchristophe.fr

 

Feuilles de placage.

  • Les plus anciennes techniques relevant de l’ébénisterie ne remontent pas plus loin que le Moyen Âge, même si on ne lui donnait pas encore ce nom, avec l’apparition du point de hongrie (parquetage en damier appliqué aux grandes surfaces sur certains meubles précieux) .
  • au XVeme siècle en italie apparaît la marquetterie. Elle connaît une grande renommée dans toute l’Europe, bien qu’elle n’y soit diffusée qu’au XVIIeme siècle.
  • au XVIeme siècle en italie apparaît une nouvelle catégorie d’artisans qui travaillent les essences rares et en particulier l’ébène. Ils créent de nouveaux procédés appelés l’intarsio et l’impasto. Avant cela, l’ébène n’était utilisée que pour de petits objets (échiquiers, coffrets…).
  • en France, c’est au milieu du XVIIeme siècle que la vieille corporation des menuisiers accueille cette nouvelle catégorie d’artisans et crée la jurande des maîtres ébénistes.
  • désormais, et jusqu’à la suppression des corporations en 1791, une distinction très nette s’établit entre ces deux métiers qu’il ne faut surtout pas confondre.
  •     jardinnic3a8remarqueterie1.jpg
  •                        Marqueterie sur une jardinière .
  • la différence entre ébéniste et menuisier est avant tout historique .

Le menuisier est celui qui travaille le bois « menu » (petit) par contraste avec le charpentier puis, grâce à l’évolution des moyens de navigation et de cartographie au XVeme siècle, les explorateurs des nouveaux mondes (Madagascar, de l’Ile Maurice) découvrent des essences nouvelles tel que l’ébène. Une histoire veut que des bateaux aient été réparés avec du bois exotique et que par la suite le roi découvrant ces nouvelles essences voulut en faire du mobilier, ainsi pour économiser le bois en quantité réduite et long à acheminer on utilisa les procédés du placage. Les contraintes apportées par ces nouveaux matériaux plus rares engendrent une méticulosité plus accrue (il ne faut pas gâcher ces essences rares). Les matériaux étant plus chers et rares ils étaient réservés aux nobles et aux gens riches, et le travail demandé était souvent d’une grande finesse . L’ébénisterie est souvent associée au travail du placage même si celle-ci travaille aussi beaucoup le massif.

 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Mon petit mot .

La restauration de mobiliers est la partie que j’aime le plus dans le métier . 

C’est une branche particulière de l’ébénisterie qui consiste à restaurer des meubles anciens. Elle requiert à la fois une bonne maîtrise de la fabrication des meubles, mais aussi une bonne connaissance des styles et l’utilisation de techniques propres à la restauration.De l’instinct,beaucoup d’instinct !pour réparer des meubles,et l’amour de son travail .Deviner la couleur qu’aura le bois avant la réparation une fois celle-ci terminée(teinte,cire …)reproduire le veinage,appliquer une bonne finition !refaire les mêmes moulures,la même coupe avec le même degré,plusieurs ponçages sont nécessaire et entre chaque,bien mouiller avec une eau tiède, et bien sur,utiliser le même bois .Va dire à un patron des années 2000 que le temps ne compte pas !je connais personnellement un ami qui lui en a fait son métier,pour qui l’amour de son travail passe avant l’argent,et me disait que si il comptait toutes ses heures pour certaines réparations le client ne le paierait pas !il vit modestement,ne roule pas en Porsche ,couche souvent dans son atelier,a sacrifier sa vie de couple car trop souvent devant son travail,je ne le vois pas souvent mais l’admire énormément .

275pxboudoir1.jpg

Fontainebleau

Un restaurateur de vieux meubles ne compte pas son temps , il est souvent mal payé mais prend un réel plaisir dans son travail , et ça , ça n’a pas de prix ! Mon regret est de ne pas avoir essayé , seul , sans compagnons, pour ne pas succomber a la tentation du rendement et de l’argent facile a gagner au détriment de l’amour de mon travail . Resté ouvrier toute sa vie en aimant son métier pendant plus de 40 ans et faire face aux nouvelles techniques avec des jeunes qui ne font confiance qu’aux ordinateurs , à la programmation , franchement je ne regrette pas d’être né dans les années 50 , même l’odeur des ateliers a changé ! jusqu’à l’odeur de la transpiration de l’ouvrier, celle du bois , le temps ou l’on se retrouvait devant un établi pour manger un casse-croûte , le regard des jeunes ( pas tous ) qui vous toisent en vous faisant comprendre  qu’ils en savent plus que vous , alors qu’ils ont leur diplômes en seulement 2 ans , en ne travaillant que 7 heures par semaine en atelier contre 32 heures pour nous et sur 3 ans , franchement ça fait peur ! Beaucoup trop prétentieux pour me faire peur , mais suffisamment pour m’inquiéter de l’avenir de ce merveilleux métier , heureusement certains écoutent encore les anciens sans les prendrent pour des cons ! bref ! revenons a la restauration après mon défoulement , n’empêche que ça fait du bien …humour0071.gif

Alors ! la restauration , Elle doit être réservée à des ébénistes formés à cette pratique (certaines restaurations réclament une formation spécifique parallèlement à la formation classique d’ébéniste) car on a vu trop souvent des meubles massacrés par l’ignorance, ou pire, la cupidité de certains professionnels du meuble. Pour éviter cela une charte du restaurateur a été instaurée, qui préconise entre autres l’utilisation de techniques et produits anciens (utilisés à l’époque de la fabrication du meuble), et de faire en sorte que chaque restauration soit réversible.

l’ébéniste est avant tout un artisan !

andre-charles-boulle[1]

André Charles Boule .

:::::::::::::::::::::::::

Signé : legonepeint .

0909191114381760544840941.gif

 

Videos-minute |
Livre de chevet |
humains |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | laurentcollet
| lemat
| aussois2008